Bamako, la capitale malienne est devenue depuis un certain temps, un nid ou pour par ne dire « le refuge » de tous les terroristes qui ont fuit le nord du Mali après l’opération Serval. Un des cerveaux du Mujao, en l’occurrence Yehia Ould Habib…a été surpris en pleine villégiature dans le quartier Baco Djicoroni Golf.Polisario islamistes mujao abou zeid

Yehia Ould Habib est connu des populations de Gao pour être un  des cerveaux du Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).

Juste avant l’entrée des forces serval à Gao fin janvier 2013, il avait miné sa maison sise au quartier Aljannabandia. Il a fallu l’expertise des artificiers et du génie militaire français pour déminer la maison. A l’époque, les experts français eux-mêmes avaient eu des sueurs froides. ‘’Ces mines avaient une capacité de nuisance de près de 400 métrés carrés’’ s’était indigné des responsables militaires français.

Pour cette opération, tout le quartier a été bouclé.

En voulant voir la ville de Gao explosée, il avait pris la poudre d’escampette…

A son sujet,  certains le croyaient mort ou en fuite quelque part. Surprise !

Le célèbre poseur de mines se la coule douce à Bamako. Dans un des quartiers chics de Gao reconnu être le quartier d’affaires des narco trafiquants, Golf.

C’est à la sortie d’une mosquée que nous l’avons rencontré, ayant reconnu un membre de notre équipe qu’il connaissait bien, il avait été pris de panique. Il s’était mis à trembloter et à poser des questions…au lieu de rentrer dans sa maison, il a feint faire le tour du carré.

Cette présence d’un individu aussi dangereux suscite beaucoup d’interrogations :

Comment – a- t –il pu s’échapper à la vigilance des forces armées et de sécurité ?

Annoncé comme arrêté dans le cadre de la lutte contre le terrorisme,  comment a – t – il pu se tirer d’affaires ?

Pour les populations de Gao qui le connaissent, il clamait à qui voulait l’entendre ‘’Abas le Mali, le Mali ne reviendra plus jamais…’’

 

Faut –il le rappeler, c’est lui qui était le fournisseur des tenues militaires et de combats du Mujao. En plus de cette activité lucrative, il assurait une partie de la logistique du Mujao.

En prime, il a donné son propre fils, Habib Ould Yéhia comme combattant au Mujao…

Pendant notre recoupement, toutes les personnes approchées sont tombées des nues quand on leur apprenait la nouvelle…

 

Ce n’est pas surprenant pour un notable de Gao, qui déclarait sous anonymat : ‘’Abdoul Hakim, du Mujao nous a confirmé avoir de l’information des agents de renseignement du Mali…’’

Le cas de Yehia Ould Habib, ne nous surprend guère si le Président de la République par Intérim soupait…avec ses comparses terroristes du Mnla et du Hcua, renchérit un autre.

Quel paradoxe !

Bamako, un nid des narco trafiquants et de terrorismes ?

Cette question pose toute la problématique du défi sécuritaire qui attend les nouvelles autorités.

 

Almahady M. CISSE, Journaliste Indépendant 

Source: Le Matin

FADILANord-Malimujao
Bamako, la capitale malienne est devenue depuis un certain temps, un nid ou pour par ne dire « le refuge » de tous les terroristes qui ont fuit le nord du Mali après l’opération Serval. Un des cerveaux du Mujao, en l’occurrence Yehia Ould Habib…a été surpris en pleine...