La propagation du Coronavirus se fait dans les régions de Tombouctou et de Taoudenit. Les mesures barrières sont loin d’être efficaces contre cette pandémie dont les chiffres, au niveau national, connaissent une montée vertigineuse.

À Tombouctou, outre les cas positifs de COVID19 détectés au sein de la force onusienne, de nouveaux cas suspects sont annoncés par dans ces deux régions. Des sources hospitalières tirent la sonnette d’alarme et interpellent le gouvernement sur le manque de tout moyen de riposte : « Tombouctou et Taoudenit sont là face aux cas suspects de coronavirus même un simple kit de prélèvement pour envoyer le sang à Bamako pour un test » nous a confié notre source.

L’urgence est grande et des vies humaines sont plus que jamais exposées. Les équipes médicales de ces fragiles régions ont sollicité du matériel de travail pour exercer leur mission. Selon nos informations, le Directeur régional de la santé n’a cessé de solliciter la mise à disposition d’équipements adéquats : « Chaque matin le Directeur Régional de Taoudenit appelle au niveau national pour juste des kits de prélèvement mais hélas » révèle un infirmier local.

Cette source ajoute aussi que six (6) cas suspects ont été acheminés dans la cité des 333 Saints en provenance de la nouvelle région, Taoudenit. Une dame serait déjà décédée et enterrée sans qu’aucun prélèvement ne soit fait.

Aujourd’hui, c’est le chaos annoncé dans les structures sanitaires ou même les respirateurs sont inexistants(1 seul respirateur) pour toute la ville. Les populations sont paniquées et ne sentent aucun espoir.

La direction nationale de la santé et le département piloté par Michel Sidibé doivent revoir leur mode de gestion catastrophique et suicidaire. Les salaires des agents de santé connaissent d’énorme retard. Quant aux primes, il n’en est rien encore.

Source : Figaro du Mali

MaliwebNord-MaliSanté
La propagation du Coronavirus se fait dans les régions de Tombouctou et de Taoudenit. Les mesures barrières sont loin d’être efficaces contre cette pandémie dont les chiffres, au niveau national, connaissent une montée vertigineuse. À Tombouctou, outre les cas positifs de COVID19 détectés au sein de la force onusienne, de...