Les forces de l’ordre ont réprimandé le sit-in des jeunes du Collectif Tombouctou Réclame ses Droits qui s’est transporté dans la cour du gouvernorat. Sur une vidéo, on aperçoit des manifestants battus. Pas de bilan disponible.

Le collectif Tombouctou Réclame ses Droits prend d’assaut l’enceinte du gouvernorat de la région. Habillés en rouge les éléments ont pénétré la cour malgré la sécurité installée à l’entrée.

Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux, nous apercevons les forces d l’ordre entrain de réprimander les manifestants. Certains jeunes mis à terre, sont battus à la matraque. Les manifestants quant à eux jettent des pierres sur les forces de l’ordre. Selon des sources locales, le président Ibrahim Boiny Adiawiyakoye et certains de ses camarades sont arrêtés par la police.

On aperçoit sur une vidéo, le Président du Collectif Tombouctou Réclame ses Droits Ibrahim Boiny Adiawiyakoye qui envoie ses éléments en mission pour mieux préparer la posture face à la sécurité en cas de jet de gaz lacrymogènes. « Allez-y au marché demandez aux commerçants de vous donnez des mentholatum et apportez-les », dit-il dans un Facebook Live posté en direct de la cour du gouvernorat.

Les alentours du gouvernorat, les murs, l’enceinte sont en ce moment envahis par des jeunes en colère suite à l’enlèvement d’un véhicule du Lycée Mahamane Alassane Haidara de Tombouctou.

Ce malheureux événement du 3 février avait incité deux types de manifestations de de la ville « une journée ville morte » et un sit-in de deux jours à l’entrée du gouvernorat qui s’est transportée aujourd’hui dans la cour du bâtiment.

Nous y reviendrons.

Source : Mohamed Salaha

MaliwebNord-Mali
Les forces de l’ordre ont réprimandé le sit-in des jeunes du Collectif Tombouctou Réclame ses Droits qui s’est transporté dans la cour du gouvernorat. Sur une vidéo, on aperçoit des manifestants battus. Pas de bilan disponible. Le collectif Tombouctou Réclame ses Droits prend d’assaut l’enceinte du gouvernorat de la région....