Après 4 reports, les autorités intérimaires de Tombouctou seront installées demain  jeudi 20 avril 2017.  Si, elle a lieu demain, cette installation se fera sans l’accord de la société civile de Tombouctou et du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA).

marche manifestation foule nord mali kidal tombouctou gao rebelle touareg mnla cma cja jeunesse

En plus, elle aura lieu à l’absence du maire de la commune urbaine de Tombouctou, Aboubacrine Cissé et du président du conseil régionale sortant de Tombouctou, Mohamed Ibrahim

Un fois de plus cette énième tentative ne fait pas l’unanimité dans la cité des 333 saints. Si, les autorités régionales et le gouvernement confirment la date du 20 avril, la société civile et le Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) s’opposent toujours à cette mise en place. On se rappelle que lors de la marche de protestation contre ces autorités, la société civile et le CJA avaient fait savoir qu’il n’y aura pas d’installation d’autorités intérimaires sans leur implication dans le processus de mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation. En outre, ils estiment que les autorités ne sont pas représentatives de la population.

En décidant d’installer les autorités demain sans l’accord des contestataires (société civile de Tombouctou et CJA), le gouvernement provoque donc encore une autre crise. En voulant vaille que vaille installer ces autorités intérimaires ce jeudi 20 avril, le gouvernement prouve ce que la population de Tombouctou a toujours dénoncé: une passation du pouvoir aux groupes armés qui avaient mis cette régions à sac en avril 2012. Le hic dans cette affaire est que les autorités intérimaires seront installées à l’absence de plusieurs autorités politiques de la région.

En effet, le maire de la commune urbaine de Tombouctou, Aboubacrine Cissé et le président du conseil régionale sortant de Tombouctou, Mohamed Ibrahim ne sont pas présent. Ils sont actuellement à Bamako pour prendre part à un atelier de la Banque Mondiale  sur la stratégie de développement intégré de Tombouctou. Quelle peut être la valeur de ces autorités si, elles sont installées à l’absence de celui qui doit leur passer la main ?  Les habitants de Tombouctou et le CJA sortiront-ils demain pour dire non ?  On le saura demain jeudi 20 avril.

Abdoulaye Guindo

 

Source: proces-verbal

MaliwebNord-Mali
Après 4 reports, les autorités intérimaires de Tombouctou seront installées demain  jeudi 20 avril 2017.  Si, elle a lieu demain, cette installation se fera sans l’accord de la société civile de Tombouctou et du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA). En plus, elle aura lieu à l’absence du maire...