Suite à un accord signé entre les représentants du gouvernement et ceux de la jeunesse de Tombouctou, le blocus sur la ville a été immédiatement levé. Le gouvernement a pris plusieurs engagements dont la reprise des travaux de la route Tombouctou-Goma-coura à partir du 25 novembre prochain.

 

Sur instruction du Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, une mission gouvernementale sillonne, du mercredi 11 septembre au vendredi 13 septembre 2019, les régions de Tombouctou, Gao et Ménaka afin d’échanger avec les populations sur leurs préoccupations.

Cette mission composée du ministre de la Communication, chargé des relations avec les institutions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, du ministre des infrastructures et de l’équipement, Mme Traoré Seynabou Diop et du ministre du dialogue social, du Travail et de la Fonction Publique, Oumar Hamadoun Dicko, a déjà remporté une première victoire.

Au cours d’une rencontre, tenue hier à l’aéroport de Tombouctou, entre les représentants du gouvernement et ceux des jeunes de Tombouctou réunis au sein du “collectif Tombouctou réclame ses droits”, les plus hautes autorités ont pris plusieurs engagements.

A travers le protocole d’Entente, le gouvernement s’engage à reprendre les travaux de la route NGoma-coura-Léré-Niafunké au plus tard le 25 novembre 2019. Les autorités ont aussi pris l’engagement de bitumer la route de Kabara (5km) ; d’augmenter la subvention des petits bateaux de la COMANAV ; de subventionner le tarif du vol commercial Bamako-Tombouctou-Bamako ; de mettre à disposition un bac supplémentaire pour la traversée et relever le plateau technique de l’Hôpital régional de Tombouctou. D’autres doléances ont été acceptées par la partie gouvernementale, notamment la programmation pour la construction de la route Tombouctou-Taoudénit ; la réhabilitation de la route Kabara-Koriomé.

De son côté, le Collectif “Tombouctou réclame ses droits” s’engage, à lever immédiatement toutes les restrictions sur les routes et dans la ville de Tombouctou après la signature du présent protocole, de participer à la sensibilisation et à l’information sur le plan sécuritaire avant, pendant et après les travaux de la construction de la route NGoma-coura-Léré-Niafunké-Tombouctou.

Concernant l’épineuse question sécuritaire, les deux parties se sont convenues qu’elle fera l’objet d’une discussion avec les experts. Suite à cet accord entre les deux parties, les jeunes ont immédiatement levé le blocus sur la ville.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebNord-MaliSociété
Suite à un accord signé entre les représentants du gouvernement et ceux de la jeunesse de Tombouctou, le blocus sur la ville a été immédiatement levé. Le gouvernement a pris plusieurs engagements dont la reprise des travaux de la route Tombouctou-Goma-coura à partir du 25 novembre prochain.   Sur instruction du...