BAMAKO, 2 novembre (Reuters) – Trente-cinq soldats maliens ont été tués vendredi lors d’une attaque de combattants islamistes contre un camp militaire situé dans le nord du pays, a annoncé l’armée, indiquant que le bilan était provisoire et pourrait s’alourdir.

Cette attaque constitue un nouveau revers pour l’armée malienne, déjà cible de deux assauts de groupes djihadistes en septembre. (Tiemoko Diallo, Paul Lorgerie, Souleymane Ag Anara; Jean Terzian pour le service français)

 

Source: Reuters

 

MaliwebNord-Mali
BAMAKO, 2 novembre (Reuters) - Trente-cinq soldats maliens ont été tués vendredi lors d'une attaque de combattants islamistes contre un camp militaire situé dans le nord du pays, a annoncé l'armée, indiquant que le bilan était provisoire et pourrait s'alourdir. Cette attaque constitue un nouveau revers pour l'armée malienne, déjà...