Trois soldats maliens de la force antijihadiste du G5 Sahel ont été tués mercredi dans une attaque à Boulkessy, dans le centre du Mali, près de la frontière burkinabè, a annoncé le ministère de la Défense. Vers 14H45 GMT, “une mission de patrouille FAMa (Forces armées maliennes, NDLR) du poste du G5 Sahel, a fait l’objet d’une attaque terroriste complexe à Boulkessy”, a précisé le ministère dans un communiqué.Le bilan provisoire s’établit à trois morts et quatre blessés parmi les militaires maliens, selon le ministère, qui fait également état de 15 blessés parmi les assaillants.Le G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, et Tchad), créé en 2014 et basé à Nouakchott, fournit un cadre de coopération pour la sécurité et le développement de ces cinq pays sahéliens d’Afrique de l’Ouest.En 2017, face à la poussée des attaques jihadistes et à la sévère dégradation de la sécurité dans le centre du Mali, ainsi qu’au Burkina Faso et au Niger voisins, le G5 Sahel a réactivé son projet de force conjointe, initialement lancé en 2015. Mais cette force peine encore à monter en puissance.

AFP

MaliwebMalijetNord-Mali
Trois soldats maliens de la force antijihadiste du G5 Sahel ont été tués mercredi dans une attaque à Boulkessy, dans le centre du Mali, près de la frontière burkinabè, a annoncé le ministère de la Défense. Vers 14H45 GMT, 'une mission de patrouille FAMa (Forces armées maliennes, NDLR) du...