L’Armée a repoussé, hier mardi, une attaque terroriste visant ses positions dans la ville de Konan, dans le cercle de Douentza (Mopti). La cohorte djihadiste, comprenant des dizaines d’éléments, lourdement équipés,  a dû battre en retraite face à la riposte des forces de sécurité. Quelque 12 corps sans vie de terroristes jonchaient le sol et une importante quantité d’armes récupérées, dont 3 PKM, 2 LRAC, 4 roquettes, 8 PM avec 15 chargeurs, 4 maillons de 7,62mm Long bien garnis, 4 motos, 6 Postes Radio et un téléphone portable. L’Armée a,  de son côté,  déploré un mort.

Le commandant du secteur 4 de l’Opération Maliko, le Colonel Oumar Traoré, qui s’est rendu sur les lieux après les combats, a demandé la réorganisation du dispositif sécuritaire afin d’éviter «toute attaque-surprise des groupes terroristes, toujours présents dans les environs».

A signaler que les attaques de ces derniers jours,  ayant visé les FAMa et les casques bleus, ont été très meurtrières dans les rangs djihadistes.  En l’espace de quelques jours,  au moins une soixantaine de terroristes ont été mis hors de combat au Nord et au Centre du pays, dontune quarantaine à Aguelhok, le 2 avril dernier et une dizaine, le même jour, à Diafarabé. S’y ajoutent six autres terroristes tués dans le secteur de Mandiakuy, le 4 avril et une douzaine d’autres neutralisés, hier mardi à Konan.

A. DIARRA

Source: l’Indépendant

MaliwebNord-Mali
L’Armée a repoussé, hier mardi, une attaque terroriste visant ses positions dans la ville de Konan, dans le cercle de Douentza (Mopti). La cohorte djihadiste, comprenant des dizaines d’éléments, lourdement équipés,  a dû battre en retraite face à la riposte des forces de sécurité. Quelque 12 corps sans vie...