Les faits ont été rapportés par un convoyeur de cars de transport. Une altercation a été évitée de justesse au niveau du pont saboté près de Parou, entre les FAMa et des éléments de la MINUSMA en opération sans préavis.

Selon le convoyeur (dont nous taisons le noms), qui a assisté à l’incident, « ce matin tous les cars de transport ont été stoppés au niveau du pont saboté près de Parou, par les soldats de la Minusma qui disaient être en train de faire des réparations.

Quelques minutes après , les FAMa a bord de leur véhicule et quelques uns dont le chef de mission, sont venus coïncider a cette situation.

Les FAMa ont demandé aux dizaines de véhicules arrêtés à ce niveau les raisons de leur garages là-bas. Les convoyeurs ont répondu : des agents de la minusma sont devant la-bas avec des drones et nous ont demandé de nous arrêter jusqu’à ce qu’ils finissent leur travail.

Le chef de mission s’est tout de suite dirigé vers ces agents, et a demandé ce qu’ils faisaient à cet endroit alors qu’eux n’étaient même pas au courant de cette mission.

Les agents de la Minusma sont restés sans réponse, ce qui énerva le chef de mission coté FAMa. Aussitôt, une dispute s’est éclatée entre ce dernier et le chef de mission de la Minusma qui a tout de suite demandé a ses éléments de quitter les lieux.
Ce qui est sûr, le chef de mission des Famas a beaucoup insulté le monsieur de la Minusma en français et en bambara , et il a même dit qu’il ne sait pas si c’est n’est pas ces gens qui minent nos routes . Pourquoi les agents de la minusma opèrent sans préavis ? »
Affaire a suivre .

Icimali

MaliwebNord-Mali
Les faits ont été rapportés par un convoyeur de cars de transport. Une altercation a été évitée de justesse au niveau du pont saboté près de Parou, entre les FAMa et des éléments de la MINUSMA en opération sans préavis. Selon le convoyeur (dont nous taisons le noms), qui a...