Des cas de viols, des agressions sexuelles, des mariages forcés sont entre autres exactions recensées à Tombouctou pendant la crise de 2012 par ”DeboAlafia”. Selon la coordinatrice de l’ONG, Camara Amitou Amadou, près de 200 victimes ont bénéficié de prise en charge psycho-sociale.

 

Source: studiotamani

MaliwebNord-Mali
Des cas de viols, des agressions sexuelles, des mariages forcés sont entre autres exactions recensées à Tombouctou pendant la crise de 2012 par ''DeboAlafia''. Selon la coordinatrice de l'ONG, Camara Amitou Amadou, près de 200 victimes ont bénéficié de prise en charge psycho-sociale.   Source: studiotamani