Cette semaine la rédaction s’est rendue dans les locaux de Fatoumata Siragata Traoré, Directrice de la CEMAPI (Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle).

Fatoumata est une femme exceptionnelle qui malgré son jeune âge s’est battue, et continue de se battre pour le développement de son pays. Notre Amazone a fait ses études dans plusieurs pays, vu que ses parents étaient diplomates. Elle a débuté ses études ici au Mali, pour terminer son cycle secondaire sanctionné par un Baccalauréat en série scientifique en Côte-d’Ivoire. Par la suite, elle a obtenu sonDEUG (Diplôme d’études universitaires générales)en Économie et Gestion à l’Université Paris I / Panthéon-Sorbonne, en France. Elle fera ensuite une Licence en Économie et Gestion, option Économie internationale puis un Master1en Économie internationale dans cette même université Paris I / Panthéon-Sorbonne. Enfin, elle obtint son Master 2 professionnelle en Gestion des Projets de Développement en Afrique cette fois-ci à l’Université Paris Sud 11/ Jean-Monnet.

 *

Mue par l’amour de son pays, elle est revenue au Mali où elle a été admise au concours direct d’entrée à la Nouvelle École Nationale d’Administration (ENA) /PRIMATURE, 1repromotion, en qualité d’élève fonctionnaire – Corps des Planificateurs.

Fatoumata a aussi suivi des formations à l’intérieur du Mali tout comme à l’extérieur. Elle a participé à l’Atelier de renforcement de capacités des pays africains riches en ressources naturellesen septembre 2015 à Centurion en Afrique du Sud, organisé par le Centre de Recherche pour l’Investissement durable de l’Université de Columbia aux États-Unis, en partenariat avec l’ALSF (AfricanLegal Support Facility), le NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement en Afrique), l’AMDC (AfricanMineralsDevelopment Centre).Elle a aussi participé au cours sur la Modélisation macroéconomi​que organisé par l’Institut africain de Développement économique et de Planification des Nations Unies (UNIDEP), en septembre et octobre 2013 à Dakar (Sénégal).Fatoumata a également pris part à la formation régionale sur « les grands problèmes économiques internationaux » organisée par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) en juillet et août 2013 àl’Ile Maurice et bien d’autres formations dont nous faisons économie.

Après de longues années d’apprentissages à l’école, Fatoumata a eu plusieurs qualifications qui l’on permitde débuter une activité professionnelle. C’est ainsi qu’elle a été chargée de Prévision et Cadrage macroéconomique à la Direction nationale de la Planification du Développement (DNPD) / ministère de la Planification, de l’Aménagement du Territoire et de la Population. Elle fut Conseillère technique au Ministère de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé et Conseillèretechnique au Ministère du Développement industriel. Elle a eu à assurer l’intérim du Secrétaire général au Ministère du Développement industriel.

Présentement, riche d’une carrière très riche malgré son jeune âge,depuis fin 2018, Fatoumata occupe le poste de Directrice au Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI).

Cependant, la CEMAPI, est un service rattaché au Secrétariat général du Ministère du Développement industriel et de la Promotion des Investissements, créé par l’Ordonnance N°2012-018/P-RM du 19 mars 2012. Il a pour mission d’exécuter les programmes en matière de propriété industrielle. À ce titre, cettestructure est chargée de promouvoir la protection des titres de propriété industrielle, contribuer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises, encourager la créativité et le transfert de technologie par l’utilisation du système de la propriété industrielle, contribuer à la valorisation des résultats de la recherche et l’exploitation des inventions et innovations technologiques par les entreprises nationales. La CEMAPItravaille à appuyer les structures chargées de la lutte contre les atteintes aux droits de propriété industrielle, notamment les contrefaçons et la concurrence déloyale, etc.

Dans cette structure très importante dans le développement industriel et de protection de propriété industrielle, le rôle de Fatoumata, notre jeune et talentueuse Directrice est l’animation, la coordination et le suivi des activités de la CEMAPI. Elle œuvre à la promotion des activités de la CEMAPI auprès des usagers, la protection des titres de propriété industrielle ; la sensibilisation des opérateurs économiques sur l’importance du système de la propriété industrielle. Parmi ses responsabilités de Directrice générale, il y a la contribution à l’amélioration de la compétitivité des entreprises, l’encouragement à la créativité et le transfert de technologie par l’utilisation du système de la propriété industrielle ; la contribution à la valorisation des résultats de la recherche et l’exploitation des inventions et innovations technologiques par les entreprises nationales.

Enfin, Madame la Directrice se charge d’appuyer les structures chargées de la lutte contre les atteintes aux droits de la propriété industrielle, notamment les contrefaçons et la concurrence déloyale.

Malgré la grande responsabilité qui lui est conférée en tant que directrice, Fatoumata reste disponible et continue à donner des conseils sur toutes les questions techniques pour lesquelles elle est sollicitée pour mener à bien le monde des affaires dans le domaine de l’industrie au Mali.

Fatoumata a fait une confidence, un cri de cœur concernant sa préoccupation à l’endroit des opérateurs économiques du Mali. Elle pense qu’il est primordial que les opérateurs sachent le rôle et l’utilité de la propriété industrielle dans le développement de leur activité. De même, elle invite l’ensemble des opérateurs économiques à recourir davantage au système de propriété intellectuelle, pour protéger leurs actifs afin de faire face aux situations de fraude et de concurrence déloyale sur le marché.

Selon Madame la Directrice du CEMAPI FatoumtaSiragata Traoré :« tant que l’on exploite un produit ou un bien que l’on ne protège pas et pour lequel l’on n’a pas le droit, il est difficile de prétendre avoir un droit sur ce produit en question. C’est pourquoi les opérateurs économiques du Mali doivent comprendre que seul le CEMAPI peut protéger leur droit ».

Les défis que relèvent Fatoumata Siragata Traoré tous les jours au service du développement industriel et de la protection de la propriété intellectuelle au Mali, démontre à suffisance que l’on peut être patriote, travailleur, contribuer au développement de son pays. Peu importe l’âge et le sexe, tout ce qui compte, c’est le courage, la volonté et la détermination.

HaouaOuane

Source: Infosept

MaliwebPeople
Cette semaine la rédaction s’est rendue dans les locaux de Fatoumata Siragata Traoré, Directrice de la CEMAPI (Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle). Fatoumata est une femme exceptionnelle qui malgré son jeune âge s’est battue, et continue de se battre pour le développement de son pays. Notre Amazone...