Le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga vient tout juste de boucler ses 100 jours à la primature. L’ancien président du Comité stratégique du M5-RFP, l’autre jour dans les gradins critiquait beaucoup. Aujourd’hui, sur la pelouse en tant que meneur de jeu, il ne donne aucun sens positif pour le Mali.

Le bilan du Premier ministre est mitigé pour le moment. La crise scolaire sera le plus groq cauchemar des Maliens sous Choguel car du jamais vu au Mali la tenue des examens autant boycottée. En réalité, il n’y a pas eu des examens propres au Mali cette année.

Le premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga (CKM) a lamentablement échoué pour le moment, car l’insécurité a gagné du terrain. Les terroristes dominent   et avancent vers le sud du pays.

Sur le plan de réconciliation, les Maliens sont encore divisés, il a échoué à fédérer les maximum des Maliens même s’il plaide une organisation d’Assises nationales de réconciliation. Le tissu social brûle actuellement entre les filles et fils de la nation.

En effet rien n’a bougé dans le Plan d’action de la transition. Dr Choguel Kokalla Maïga envisage de créer un Organe unique de gestion des elections, une idée rejetée par la quasi-totalité des partis politiques. Les Maliens sont aujourd’hui dans un débat de prorogation ou pas de la transition alimenté par Dr Choguel Kokalla Maïga et son clan.

En plus la chereté de la vie s’est accrue. Les produits de première nécessité coûtent chers. Les Maliens lamda n’arrivent pas à manger à leur faim. Le panier de la ménagère a trop de difficultés à être rempli.

Même si le Gouvernement de Dr Choguel fait de la diversion en affichant un semblant de lutte contre la corruption, mais en réalité, Choguel veut régler des comptes politiques avec certains de ses adversaires politiques.

Le front social est plus que jamais en ébullition à cause du manque de réalisme du Premier ministre et son Gouvernement. Choguel a échoué à réunir les Maliens dans une véritable cohésion sociale.

Il est resté dans le clanisme du M5-RFP pour gérer les affaires du pays. Pour réussir le reste de la transition, Dr Choguel doit travailler pour asseoir une véritable réconciliation entre les Maliens.

En ce qui concerne la lutte contre la corruption et la délinquance financière, Choguel doit la mener dans la légalité en respectant les droits de l’homme.

Le Mali est encore loin du bout du tunnel car les autorités actuelles semblent être dans l’amateurisme total.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

MaliwebPolitique
Le Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maïga vient tout juste de boucler ses 100 jours à la primature. L’ancien président du Comité stratégique du M5-RFP, l’autre jour dans les gradins critiquait beaucoup. Aujourd’hui, sur la pelouse en tant que meneur de jeu, il ne donne aucun sens positif pour...