Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Ibrahim Boubacar KEITA, a effectué  ce matin 18 juin2019,  une visite à Bougouni, après la rencontre avec les Notabilités de la localité. Le chef de l’État a procédé le Lancement de la campagne agricole 2019-2020 du 15ème édition de la Journée du Paysan à Bougouni.

Le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a procédé le lancement de la campagne agricoles 2019, à l’occasion de la célébration de la 15ème édition de la Journée du Paysan. La Journée du Paysan sera, comme toujours, un moment de communion intense et de contact direct entre le Président de la République et le monde rural en vue de poursuivre le dialogue autour des préoccupations majeures du domaine.

Le thème de la Journée du Paysan de cette année est : « Promotion et valorisation de la filière maïs au Mali pour une sécurité alimentaire durable ».

En choisissant la filière maïs (de la semence à l’assiette) comme thème de cette journée paysanne, les organisateurs donnent l’occasion à IBK de vulgariser la nouvelle dynamique au tour de cette filière pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le maïs est la céréale la plus envisagée pour assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle du Mali. Il peut être cultivé toute l’année durant (maïs de saison, maïs de décrue et maïs irrigué en contre-saison).

La production du maïs connaît une forte progression liée à sa grande diversité de transformation et d’utilisation (alimentation humaine et animale, création de la valeur ajoutée et de revenus). Avec développement de la technologie, il est aujourd’hui possible avec peu d’investissement de récolter 4 à 12 tonnes de maïs à l’hectare entre 70 et 110 jours, selon les variétés.

La norme de consommation en maïs est de 37, 03 kilogrammes par personne par an. La valeur de l ‘excédent de maïs pourrait générer un revenu brut d’environ 251 milliards de FCFA au profit des producteurs. Ce montant pourrait permettre d’améliorer le revenu des producteurs, le niveau d’équipement, renforcer leur résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural.

Grâce à la vision présidentielle de faire de l’Agriculture le moteur du développement socio-économique du Mali, ce secteur connait une nouvelle ère. En effet, en décidant de consacrer 15% du budget national à l’agriculture, IBK affiche sa volonté politique de tirer ce secteur vers le haut. Avec la mécanisation, les paysans maliens travaillent avec des engins modernes pour mettre en valeur leur terres afin d’en tirer le maximum.

La modernisation de l’Agriculture a contribué à améliorer les revenus des populations rurales, à réduire la pauvreté rurale, à contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et également à la stabilisation du pays malgré la situation sécuritaire difficile que traverse le pays. Le Mali, s’est classé premier en Afrique dans la production cotonnière avec 726 500 tonnes de coton en 2017-2018. Notre pays est la 3ème économie de l’espace Union Économique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA).

Près de 300 milliards pour la campagne agricole

L’élaboration du plan de campagne de cette année intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la vision Agricole de son Excellence Monsieur le Président de la République de faire du Mali une puissance Agricole, la poursuite de la mise en œuvre des Politiques et Stratégies Nationales de développement Agricole du Pays, l’opérationnalisation du mode budget programme dans le cadre du processus de modernisation de la gestion des finances publiques dans l’espace UEMOA.

 Les céréales :

La production obtenue est de 10.159.539 tonnes sur une prévision de

10.081.083 tonnes, soit un taux de réalisation de 101% ;

Les superficies réalisées sont de 5.892.161 ha sur une prévision de

5.862.586 ha, soit un taux de réalisation de 100,50% et 1% d’augmentation par rapport à la campagne précédente.

Le Coton :

La production de coton graine est de 656.548 tonnes sur une prévision de 750.000 tonnes, soit un taux de réalisation de 87,53%.

Les superficies emblavées sont de 698.168 ha sur une prévision de 736.000 ha, soit un taux de réalisation de 95%.

Equipements agricoles :

515.978 exploitations agricoles ont été équipées en matériel à traction animale sur une prévision de 518.760, soit un taux de réalisation de 99,46%

Sur la base des 1.100.000 exploitants agricoles recensés (EAC 2014), le taux d’exploitations équipées est de 51,16% dont 4,25% motorisées.

Subvention des intrants:

Production végétale :

Le montant global de la subvention est de 35,6 milliards FCFA dont 23,6 milliards FCFA pour les DRA et Offices et 12 milliards FCFA pour la CMDT.

Au total 440.266 tonnes d’engrais ont été utilisées dans les zones DRA, Offices et Agences par 587.409 producteurs dont 118.724 femmes (20%).

Production animale : 

Le montant de Subvention des intrants d’élevage est de 6.227.946.825 FCFA investit dans l’achat de 82.836,32 tonnes au profit de 1.961 bénéficiaires dont 84% d’hommes et 16% de femmes

Objectifs de production céréalière 2019 :

Production céréalière attendue en 2019 : 11.126.012 tonnes, soit un taux d’augmentation de 10% par rapport à 2018-2019.

Superficies céréalières 6.073.597 ha contre 5.892.161 ha en 2018 Soit une augmentation attendue de 3% par rapport à la campagne précédente.

Excédent céréalier prévisionnel en 2019 : 3 664 463 tonnes

Production de coton

Les productions de coton graine attendues seront :

En 2019 : 800.000 tonnes pour une superficie de 782.000 ha et un rendement de 1 023 Kg/ha

EN 2020 : 900.000 tonnes pour une superficie de 850.000 ha et un rendement de 1 059 Kg/ha

En 2021 : 1.000.000 tonnes pour une superficie de 877.000 ha et un rendement de 1100 Kg/ha

Budget : productions végétales

Besoins réels des programmes des productions végétales : 230,7 milliards FCFA

Contribution de l’Etat :…………….60,41 milliards FCFA

Contribution des producteurs :….170,32  milliards FCFA.

❑ Répartition du coût :

Intrants et équipements (céréales + coton)…… 229,9 milliards FCFA  ;

Appui conseil :…………………………………………360 900 000 FCFA ;

Protection des végétaux …………………………… 477 842 000 FCFA.

❑ Subvention allouée pour les intrants sur:

❖ les céréales : …………………………………10,6 milliards FCFA

❖le coton : ………………………………………10 milliards F CFA

❑ Equipements Agricoles

En 2019, les acquisitions porteront sur 800 tracteurs. Un élargissement de la gamme des équipements aux Motoculteurs, Batteuses, Décortiqueuses et autres petits équipements sera effectué en 2020 et 2021.

Coût global du plan de campagne Agricole 2019 :  299,2 milliards FCFA   réparti entre :

❑ Etat : ……………………………     86,5 milliards FCFA (29%) ;

❑ Producteurs : ……………………212,7 milliards FCFA (71%)

Montant subvention des intrants Agricoles alloué : 23,644 milliards FCFA réparti en :

Productions végétales et équipements agricoles : 20,6 milliards FCFA ;

Productions animales : 2 milliards FCFA ;

Productions halieutiques et aquacoles : 1 milliard FCFA ;

Santé animale : 44 665 000 FCFA.

Le montant affecté aux subventions Agricoles au titre de la campagne 2019 représente 20% des besoins réels des producteurs estimés à :

119.211.581.008 FCFA.

Dans l’hypothèse favorable, au terme de la campagne Agricole 2019, il est attendu :

Au niveau des productions végétales : 11.126.012 tonnes de céréales avec un excèdent céréalier prévisionnel de plus de 3.664.463 tonnes.

La mise en œuvre de ce plan de campagne agricole 2019 contribuera au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l’amélioration des revenus des producteurs.

Bakary M. Coulibaly

EchosMédias

MaliwebPolitique
Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM. Ibrahim Boubacar KEITA, a effectué  ce matin 18 juin2019,  une visite à Bougouni, après la rencontre avec les Notabilités de la localité. Le chef de l’État a procédé le Lancement de la campagne agricole 2019-2020 du 15ème édition de la...