Cela fait 29 ans que le Mali chante une démocratie durement obtenue.  La démocratie malienne, autre fois citée en exemple, semble aujourd’hui se noyer pour mauvaise compréhension ou pratique de la chose. Le pays de Moussa Traoré, de Modibo Keita semble perdre aujourd’hui au profite d’un Mali dans une « démocratie émancipée ».

« Notre Pays dit démocrate, je dis bien dit démocrate, fait face aux nombreuses conséquences d’une démocratie mal comprise qui fait la lumière sur les vrais défis du développement économique du moment.  « Je ne sais comment cette nouvelle génération pense. La démocratie, ce n’est pas le laisser-aller total. C’est plutôt faire restriction sur soit pour son bien et celui de son prochain. C’est aussi apprendre et appliquer à la lettre nos droits et devoirs.  Mais ce que je vois aujourd’hui me donne un sentiment de désolation car, cette génération, je me demande ce qu’elle va laisser à ses enfants. J’ai mille fois aimé le Mali sous Moussa Traoré car le temps lui a donné raison. Le Malien ne marche droit que dans la contrainte. Je me plains vraiment de cette génération de débauche, d’inconscience et d’ignorance, de renégat « qui ne n’est pas lui-même et qui pourra non plus être l’autre » se lamente le vieux Sissoko fonctionnaire à la retraite

« Une démocratie bafouée, entre nos politiciens corrompus qui avec facilité, corrompent le peuple à son tour, soit avec des Tee-shirts ou 1 kilogramme de sucre en contrepartie de son vote. Avec une administration peuplée de voleurs et d’incompétents, de citoyens qui ne cessent de demander leurs droits et piétinent leurs devoirs. « La question que je me pose est de savoir quand la jeunesse va se réveiller ? Comment on peut se dire démocrate et vendre sa liberté pour des bonbons ou des biscuits ? Et comme résultat, on se retrouve avec des dirigeants qui ne savent rien de leurs devoirs envers le peuple, qui ne pensent qu’à vider les caisses de l’Etat sans aucune crainte.  Rien ne va un pays qui se dit démocrate mais qui ne peut rien sans l’implication du colonisateur : « des dirigeants dirigés » qui, sans remord, vendent le pays juste pour rester le plus longtemps que possible au pouvoir. Donc, pour moi, en 29 ans le Mali à plutôt régresser régate juste les vieilles images il n’y a pas de comparaison ». Affirme Adama Berthé comptable à la retraite.

« Le Mali souffre d’une éducation bancale avec les grèves incessantes, des professeurs dont la formation reste à désirer, une jeunesse mal formée qui ne se soucie guère de son avenir mais qui veut tout avoir avec facilité. Il est donc nécessaire de regarder derrière nous et prendre ce qui est mieux pour nous pour que le Mali redevienne ce qu’il fut ». Conclut-il

Adam DIALLO

Source: Bamakonews

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Cela fait 29 ans que le Mali chante une démocratie durement obtenue.  La démocratie malienne, autre fois citée en exemple, semble aujourd’hui se noyer pour mauvaise compréhension ou pratique de la chose. Le pays de Moussa Traoré, de Modibo Keita semble perdre aujourd’hui au profite d’un Mali dans une...