Au cours de cette session les conseillers nationaux plancheront sur plusieurs textes soumis pour avis par le gouvernement

L’honorable Mamadou Satigui Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités, a présidé le lundi 5 novembre dernier, au siège de l’Institution, l’ouverture des travaux de la 2ème session ordinaire de l’Institution au titre de l’année 2018. C’était en présence du Premier ministre, SoumeylouBoubèyeMaiga, accompagné par plusieurs membres du gouvernement, ainsi que d’autres invités de marque. Dans son discours d’ouverture des travaux de cette session, le président du Haut conseil des collectivités, a touché plusieurs points d’actualité de la vie de la nation.

L’Honorable Mamadou Satigui Diakité a expliqué que cette session intervient au lendemain de la réélection du Président Ibrahim Boubacar Keïta à la magistrature suprême pour un second et dernier mandat. Il a adressé les vives félicitations des Conseillers nationaux au Président IBK et lui a réitéré leur appui dans sa mission au service du Mali en général et des Collectivités Territoriales en particulier.

Il a également félicité le Premier ministre pour sa reconduite à la tête du gouvernement. Ainsi que les autres membres de l’équipe SBM II. Selon Mamadou Satigui Diakité, le Président Ibrahim Boubacar Keïta a fait un bon choix en  confiant une fois de plus à SoumeylouBoubèyeMaiga, la direction du Gouvernement à une période où le pays traversait des moments d’épreuves et de défis.

Il a salué les bonnes dispositions entreprises par SBM notamment : la lutte contre l’insécurité au Centre et au Nord du pays ; la bonne tenue de l’élection présidentielle et son implication personnelle pour la réussite de la Rentrée scolaire 2018-2019.

Il a aussi félicité et apprécié de la proposition du Gouvernement, de tenir des conférences régionales sur les avant-projets de texte relatifs à la réorganisation du territoire. Ainsi que la vaste campagne de sensibilisation décidée par le Gouvernement afin d’expliquer le bien-fondé de l’opération et dans le souci d’amener les communautés au calme, face à la levée des boucliers tant du Nord que du Sud sur le sujet.

Concernant le front social, le Président du HCC, vu  la pertinence de certaines revendications des corporations, invite, toutefois les uns et les autres, à choisir pour leur résolution, la voie du dialogue et du consensus, conditions essentielles pour la Paix et la Cohésion sociale. Il salué le patriotisme de toutes ces corporations qui ont accepté de lever leurs mots d’ordre de grève et de continuer à chercher la solution à leurs problèmes dans le dialogue et la concertation avec les pouvoirs publics.

S’agissant de la Conférence sociale que le Gouvernement se propose d’organiser dans la première quinzaine du mois de janvier 2019 elle est la preuve, selon lui, de la disponibilité des autorités à trouver les voies et moyens pour avoir une grande stabilité sociale. Cela conformément aux instructions que le Président de la République a données au Gouvernement, à travers sa Feuille de route.

« Au moment où débute cette session, nous devons distinguer les signes qui éclairent notre présent et nous aident à mieux construire notre futur, en prospectant d’autres pistes pour le rayonnement et l’ancrage de notre marche, face aux élections qui se dessinent à l’horizon » a souligné le Président de la 7ème Institution de la République.

Au nom de son institution il a salué l’implication décisive des Forces Armées de défense et de sécurité maliennes et étrangères. La sécurité s’instaure de plus en plus dans le pays, malgré quelques actes de violence perpétrés au Nord et surtout au Centre qui s’apparentent plus au banditisme entêté qu’à un terrorisme proprement dit s’est il félicité.

En outre, Mamadou Satigui Diakité a saisi l’occasion pour revenir sur un phénomène très inquiétant qu’il n’a cessé de décrier, celui de l’orpaillage en général et en particulier de l’opération de drague sauvage dont nos cours d’eau font actuellement l’objet, avec les conséquences que l’on sait. Malgré les mises en garde et les nombreuses décisions prises par les Hautes autorités, l’empoisonnement de nos cours d’eau, de notre faune et de notre flore continue de plus belle, à cause de cette pratique mal organisée, a-t-il déploré, avant de demander encore et davantage l’implication du Gouvernement pour la bonne gestion de l’orpaillage.

Il a rendu grâce au Seigneur pour avoir gratifié notre pays d’une bonne pluviométrie, gage d’une campagne agricole prometteuse. Pour la bonne gestion de ses retombées de cette campagne agricole, Il a demandé l’assistance des autorités aux producteurs. Une chose selon lui, qui va constituer, sans doute, un pas de plus vers la sécurité alimentaire, une des priorités du Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Keïta.

La période de l’intersession a été marquée au Haut Conseil des Collectivités, par une série d’activités initiées par le Bureau de l’Institution, dont la participation à des nombreuses activités entreprises par le gouvernement et les partenaires techniques et financiers auxquels nous adressons nos sincères remerciements a expliqué l’Honorable Mamadou Satigui Diakité

Rappelons que cette deuxième session ordinaire de l’année 2018 qui durera 1 mois à pour ordre du jour: l’examen des textes soumis par le Gouvernement « Pour Avis » ; et des Questions diverses. Le président de l’Institution a invité ses collègues à un examen approfondi des  différents dossiers soumis à leur appréciation.

AMTouré

Source: Le 22 Septembre

Maliwebmaliweb netPolitique
Au cours de cette session les conseillers nationaux plancheront sur plusieurs textes soumis pour avis par le gouvernement L’honorable Mamadou Satigui Diakité, président du Haut Conseil des Collectivités, a présidé le lundi 5 novembre dernier, au siège de l’Institution, l’ouverture des travaux de la 2ème session ordinaire de l’Institution au titre...