500 imams maliens seront formés au Maroc

21/09/2013 08:20

Pour le Roi Mohamed VI du Maroc dont c’était sa première fois de participer à une cérémonie d’investiture d’un président et que c’était aussi la première visite d’un roi marocain au Mali depuis 50 ans, il a d’abord rendu hommage aux chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao, du Tchad et de la France pour les efforts déployés aux côtés du Mali frère, dans l’épreuve douloureuse qu’il vient de traverser.sar roi mohamed 6  vi ibrahim boubacar keita ibk investiture

« Si nous nous félicitons tous de la victoire collective sur les forces obscurantistes et séparatistes au Mali, nous sommes tous conscients de l’ampleur des défis qui l’attendent dans cette phase nouvelle de réconciliation et de reconstruction nationales : une réconciliation apaisée entre tous les fils du Mali, ouverte à toutes les sensibilités. La création d’un ministère en charge de la Réconciliation nationale et du développement des régions du Nord constituent les prémices mobilisatrices de cette réconciliation ; une reconstruction durable par la consolidation de ses institutions politiques, représentatives et sécuritaires, par la mise à niveau de ses infrastructures de développement et enfin, par la restructuration de son champ religieux. Tout cela, dans le strict respect de la pleine souveraineté et du libre choix des Maliens», a souligné le Roi Mohamed VI.

Pour le souverain marocain, la tradition et la pratique de l’islam au Maroc et au Mali ne font qu’un. Elles  se nourrissent des mêmes préceptes du juste milieu. Elles se réclament des mêmes valeurs de tolérance et d’ouverture à l’autre, et demeurent le fondement du tissu spirituel continu qui a lié nos deux pays.

« Guidé par ce socle culturel commun et conscient des enjeux de sa préservation face à toutes les dérives, je me félicite de la signature d’un accord portant sur la formation, au Maroc, de 500 imams maliens, sur plusieurs années. Cette formation, effectuée en 2 ans, sera consacrée essentiellement à l’étude du rite malékite et de la doctrine morale qui rejette toute forme d’excommunication », a expliqué Mohamed VI avant d’ajouter qu’attaché à la coopération Sud-Sud, le Maroc ne ménagera aucun effort pour accompagner le Mali, pays frère et voisin, dans les secteurs socio-économiques que le Mali estimera prioritaires.

Comments are closed

Other News

  • Crise malienne

    Gouvernance comparée : ATT valait –il mieux qu’IBK ?

    « On a beau détesté le lièvre on doit reconnaitre au moins qu’il court vite » a dit un adage de chez nous. Cet adage colle bien à l’ancien président de la république Amadou Toumani Touré dont le régime a été renversé à la suite d’un coup d’état perpétré par une junte frileuse conduite par un certain capitaine Amadou haya Sanogo le 22 mars 2012. Que n’avions nous pas entendu après, pour justifier ce coup d’état ? Toutes sortes de propos : « ATT a […]

    Read more →
  • Société

    Cri de cœur du prisonnier Yaya Cissé : « Le Mali a le devoir de me défendre »

    En prison depuis deux ans et demi à Aleg en Mauritanie, Yaya Cissé, à travers une lettre, invite les autorités à le sortir de là. « Mon innocence est déjà connue mais comment sortir de cette prison ? Seule une action judiciaire pour montrer l’erreur judiciaire dont j’ai été victime paraît nécessaire et efficace. J’invite le ministre de la Justice du Mali à s’impliquer vivement afin que toute la vérité soit connue par le peuple malien dans cette affaire de crime. […]

    Read more →
  • Politique

    La colère des magistrats devant la presse : Le procès de Bathily

    Adama Yoro Sidibé, président du Syndicat libre de la magistrature (Sylima a animé, le jeudi dernier à la maison de la presse, une conférence de presse. Il a été  surtout question des agissements de l’actuel ministre de la justice qui, contrairement à sa réputation d’éminent juriste, n’incarne que « l’imposture et la démagogie drapées du vernis républicain ».   Amers ! Le syndicat l’est contre le ministre Bathily, désormais perçu comme « un dangereux agitateur travaillant à préparer les esprits à accepter la liquidation […]

    Read more →
  • Santé

    Journée de l’ordre des pharmaciens du Mali : Approvisionner le Mali en médicament.

    La salle Balla Moussa Sissoko du Centre International des Conférences de Bamako (CICB) a abrité le samedi 18 octobre 2014, la 15éme Journée de l’ordre des pharmaciens du Mali. Le thème de cette année est « la problématique de l’approvisionnement du Mali en Médicament ». C’était sous la présidence du secrétaire général d Ministère de la santé et de l’Hygiène publique, le Pr Ousmane Doumbia. C’était en présence de Abdoul Doumbia président de l’ordre des Pharmaciens du Mali, Isabelle Adenot présidente de […]

    Read more →
  • Economie

    Économie malienne : La chute d’un chouchou des bailleurs et le rôle de l’aide dans la crise malienne

    Dans un rapport de 24 pages, intitulé «la chute d’un chouchou des bailleurs et le rôle de l’aide dans la crise malienne», madame Isaline Bergamaschi, Professeure assistante, Département de science politique, Universidad de los Andes, Faculté des Sciences Sociales, Bogota en Colombie offre une perspective d’économie politique sur la crise malienne en mettant l’accent sur l’aide et les pratiques des bailleurs. Ce rapport montre également commet l’aide a consolidé un régime qui était devenu de plus en plus discrédité, de […]

    Read more →
  • Politique

    Alger III : Ce que l’opposition reproche au gouvernement

    Mauvaise stratégie de communication conformément aux principes de la démocratie, moins consistant dans les démarches face à l’adversaire percutant et l’instrumentalisation de la situation à des fins politiques… le vice-président du parti socialiste Yélen Kura, Mahamadou Sanogo dénonce le manque de concertation dans les discutions de retour de paix au Nord. Selon M. Sanogo, le gouvernement  gère mal l’équation. Ce pendant, précise-t-il, l’enjeu doit mobiliser le gouvernement pour une action concertée.   Depuis hier le gouvernement et les groupes armés […]

    Read more →
  • Afrique

    Centrafrique : Des policiers maliens en route pour Bangui

    Une vingtaine de policiers maliens s’apprêtent à rejoindre Bangui, où ils prendront part à la mission des Nations-Unies déployée en Centrafrique (Minusca). Ces fonctionnaires de la police ont été désignés à la suite d’une sélection rigoureuse. A Bangui, ces policiers maliens retrouveront des forces de sécurité d’autres pays de la sous-région, notamment le Burkina Faso et le Sénégal. Eux sont déjà sur place.   Mali-Russie : Vers la dynamisation de la coopération militaire ? Dans un passé récent, l’Union soviétique était […]

    Read more →
  • Crise malienne

    C’est reparti pour Alger

    Les négociations entre le gouvernement du Mali et les mouvements rebelles ont repris hier dimanche 19 octobre, à Alger. La délégation malienne conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale et de l’intégration africaine, Abdoulaye Diop, avait quitté Bamako la veille, à bord de l’avion présidentiel, le Boeing BBJ 737-700 IGM 1999. Ces négociations avaient été suspendues pour la fête de Tabaski. Elles reprennent dans un climat tendu parce qu’elles avaient buté sur le fédéralisme proposé par […]

    Read more →