500 imams maliens seront formés au Maroc

21/09/2013 08:20

Pour le Roi Mohamed VI du Maroc dont c’était sa première fois de participer à une cérémonie d’investiture d’un président et que c’était aussi la première visite d’un roi marocain au Mali depuis 50 ans, il a d’abord rendu hommage aux chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao, du Tchad et de la France pour les efforts déployés aux côtés du Mali frère, dans l’épreuve douloureuse qu’il vient de traverser.sar roi mohamed 6  vi ibrahim boubacar keita ibk investiture

« Si nous nous félicitons tous de la victoire collective sur les forces obscurantistes et séparatistes au Mali, nous sommes tous conscients de l’ampleur des défis qui l’attendent dans cette phase nouvelle de réconciliation et de reconstruction nationales : une réconciliation apaisée entre tous les fils du Mali, ouverte à toutes les sensibilités. La création d’un ministère en charge de la Réconciliation nationale et du développement des régions du Nord constituent les prémices mobilisatrices de cette réconciliation ; une reconstruction durable par la consolidation de ses institutions politiques, représentatives et sécuritaires, par la mise à niveau de ses infrastructures de développement et enfin, par la restructuration de son champ religieux. Tout cela, dans le strict respect de la pleine souveraineté et du libre choix des Maliens», a souligné le Roi Mohamed VI.

Pour le souverain marocain, la tradition et la pratique de l’islam au Maroc et au Mali ne font qu’un. Elles  se nourrissent des mêmes préceptes du juste milieu. Elles se réclament des mêmes valeurs de tolérance et d’ouverture à l’autre, et demeurent le fondement du tissu spirituel continu qui a lié nos deux pays.

« Guidé par ce socle culturel commun et conscient des enjeux de sa préservation face à toutes les dérives, je me félicite de la signature d’un accord portant sur la formation, au Maroc, de 500 imams maliens, sur plusieurs années. Cette formation, effectuée en 2 ans, sera consacrée essentiellement à l’étude du rite malékite et de la doctrine morale qui rejette toute forme d’excommunication », a expliqué Mohamed VI avant d’ajouter qu’attaché à la coopération Sud-Sud, le Maroc ne ménagera aucun effort pour accompagner le Mali, pays frère et voisin, dans les secteurs socio-économiques que le Mali estimera prioritaires.

Comments are closed

Other News

  • Société

    Annulation de contrats : La grande farce du ministre de la Défense

    Sur instructions du FMI (et non du Premier ministre, comme on veut nous faire croire), le ministre de la Défense et des Anciens Combattants Bah N’Daw a annulé certains marchés déjà passés de fourniture d’équipements militaires. Quoi de plus normal ? dirait-on. Sauf que ce sont des contrats qui lient le ministère à ces fournisseurs et que des contrats signés en bonne et due forme ne peuvent être annulés sans autre forme de procès.   Et si on ne fait pas […]

    Read more →
  • Economie

    Affaire FMI-état malien : Ces ministres vont perdre leurs têtes

    Ils ont été longtemps considérés comme des intouchables depuis l’arrivée du président Ibrahim Boubacar Keita à la tête de l’état. Mais avec la dernière mission des cadres du fonds monétaire international dans notre pays, ce statut semble beaucoup changer. En effet, depuis quelques mois notre pays est secoué par une rocambolesque affaire de détournements de fonds publics à travers la surfacturation des produits de certains marchés notamment dans l’achat de matériels militaires et l’avion présidentiel. A u moment des faits, […]

    Read more →
  • Education

    Rentrée scolaire 2014-2015 : La ministre rassure

    En prélude à la rentrée scolaire 2014-2015, le ministre de l’éducation nationale, Mme Jacqueline Nana a organisé le samedi 27 septembre 2014, une conférence de Presse. Pour Mme le ministre, l’année scolaire 2013-2014, a été marqué par le déplacement massif du personnel enseignant des zones affectées par le conflit armé. Ce qui a conduit les autorités scolaires à redéployer 4 089 enseignants en juin 2013. Elle dira que dans le cadre d’un redémarrage réussi de l’année scolaire 2014-2015, chaque agent de […]

    Read more →
  • Politique

    Festivités du 22 septembre 2014 : La paix et la réconciliation dans les cœurs

    En marge des festivités de la commémoration du 54e anniversaire de l’accession du Mali à l’Indépendance, votre hebdo préféré l’Express de Bamako, a interrogé certaines personnalités dont l’honorable Karim KEITA, Thierno Amadou Hass DIALLO, Ministre des cultes et des affaires religieuses, Hadi TRAORE gouverneurs du district de Bamako, et Madame Diallo Kadidiatou COULIBALY, Trésorière adjointe de l’association des femmes des camps de Kati, sur leur conception du 22 septembre au Mali et leur regard sur le Mali Indépendant de 1960 à nos jours. […]

    Read more →
  • Editorial

    En un mot : Et si le Hadj aussi était surfacturé aux pèlerins…

    Pour le pèlerinage à La Mecque, les appelés maliens au Hadj ont payé les frais les plus élevés de la sous-région. Selon un document de Jeune Afrique, les 9000 pèlerins ont payé chacun pour ceux qui sont partis par les agences privées 2,8 millions de F CFA ou 2,7 millions de F CFA pour les pèlerins transportés par le gouvernement. C’est les tarifs les plus élevés de la sous-région car au Niger (12 700 pèlerins), le coût moyen est de 2,2 […]

    Read more →
  • Politique

    Djiguiba Keita, SG du PARENA : « Pour l’honneur et le bonheur des Maliens, IBK doit réagir »

    Le Parti pour la renaissance nationale (Parena), par la voix de son secrétaire général, Djiguiba Kéita exige du président de la République de réagir à ses obligations de transparence vis-à-vis du peuple. Joint au téléphone, Djiguiba Kéita alias PPR, indique qu’IBK doit se rappeler de son slogan « je décrète 2014 : année de lutte contre la corruption pour soulager les pauvres contribuables« .   Le Parena, membre de l’opposition républicaine a du mal à digérer les pratiques peu orthodoxes de l’actuel pouvoir. Dans […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Nord du Mali : L’insécurité y règne toujours

    L’interpellation et la détention de Mohamed Zeyni Aguissa nourrissent les débats. Le Mnla va-t-il faire de sa libération une condition de la reprise du dialogue, le gouvernement va-t-il en faire un exemple dans la lutte contre l’injustice et l’impunité, les populations du nord vont-elle se départir de leur sentiment de deux poids deux mesures ? Devant l’œil scrutateur des médiateurs et de la Minusma, IBK doit se décider au plus vite.   En fin de week-end dernier, Mohamed Zeyni Aguissa, […]

    Read more →
  • Politique

    Focus : « Dieu, le Mali, ma conscience » ?

    A seulement douze mois de son mandat, le régime du Président Ibrahim Boubacar Keïta présente tous les signes d’un pouvoir politique abonné aux scandales financiers, à la gabegie et aux dilapidations des ressources de l’Etat. Ce pouvoir est usé et il croule sous le poids de toutes les dérives possibles et imaginables de la mauvaise gouvernance.     Le dernier scandale qui ébranle la République est suffisamment grave pour ne pas être dénoncé, surtout dans le contexte d’un Mali qui […]

    Read more →