La septième session du Comité de pilotage du Projet de Développement rural intégré du district de Kita et de ses environs, phase 2 (PDRIK II) a eu lieu, hier lundi 30 novembre, dans la salle de conférence dudit projet. Les travaux étaient présidés par le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mohamed Ould Mahmoud. C’était en présence de nombreuses personnalités dont les membres du comité de pilotage.

Cette session a aussi vu la participation du représentant du partenaire du projet à savoir la Banque Islamique de Développement. Même s’il n’a pas manqué d’encourager les acteurs du projet, le ministre Mohamed Ould Mahmoud n’a pas caché son amertume sur l’état d’exécution des travaux. A l’en croire, à la date du 31 octobre dernier, le taux de décaissement était de 68,62%. Un taux, à ses yeux  » faible  » au regard du délai consommé.

Rappelons ces travaux devaient concerner l’aménagement de 680 ha des périmètres irrigués avec maitrise totale de l’eau G et H de Mahina, 700 ha de bas-fonds dans les cercles de Kita et de Bafoulabé et 20 km de piste rurale entre Sirakoro et Toufinko.

Pour le ministre, il est important que toutes les parties prenantes mesurent le chemin parcouru et s’engagent résolument afin que l’ensemble des objectifs soient atteints avant fin mars 2021. D’autant que le projet tire vers sa fin. Mohamed Ould Mahmoud a aussi insisté sur la nécessité d’apporter des explications sur les motifs du retard accusé par certaines entreprises dans a réalisation des infrastructures prévues par le projet qui sont fortement attendues par les populations. Surtout qu’elles sont censées contribuer à améliorer significativement la production agricole au niveau des cercles de Kita et Bafoulabé. Sans compter le désenclavement du Kaarta pour en faire «une grande zone de production agricole».

Outre ces réalisations, dans son mot de bienvenue, le maire de la commune urbaine de Kita a rappelé que les populations de la zone attachent également une importance particulière à la construction du pont sur le Daroumé, maillon important pour le développement des zones de production. Avant de promettre de «faire bon usage de ces investissements et de veiller jalousement aux infrastructures du projet».

Signalons que cette septième session du Comité de pilotage du Projet de Développement rural intégré du district de Kita et de ses environs, phase 2 (PDRIK II) devait également se pencher sur l’état d’exécution des recommandations de la sixième réunion; le rapport d’activités et l’état d’exécution du budget 2020 à la date du 31 octobre dernier et le projet de programme d’activités 2021 ainsi que le budget y afférent. Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a exhorté les membres du Comité de pilotage à examiner sans complaisance ces documents afin «d’aider le projet à résoudre les problèmes auxquels il est confronté». Ces mesures visent à faire en sorte que la campagne agricole 2020-2021 soit une réussite.

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
La septième session du Comité de pilotage du Projet de Développement rural intégré du district de Kita et de ses environs, phase 2 (PDRIK II) a eu lieu, hier lundi 30 novembre, dans la salle de conférence dudit projet. Les travaux étaient présidés par le ministre de l’Agriculture, de...