Pour Abdoul Salam Togola de la Convergence des Forces Républicaines (CFR), « faire partir le Président de la République n’est pas la solution du Mali », la solution doit venir de l’ensemble des Maliens. « IBK n’est pas obligé de se focaliser sur le M5 pour résoudre la crise », assène-t-il.

Parmi les invités sur le thème « Mali : Comment sortir de la crise » de l’émission « Politik Le Débat » de ce dimanche 2 août 2020, Abdoul Salam Togola, président de l’Association pour la Protection et la Démocratie au Mali (APDM), membre de la Plateforme Convergence des Forces Républicaines (CFR).

Selon monsieur Togola, le M5-CFR est d’accord que le problème ne se résume seulement à l’Assemblée Nationale. « Nous devons être vigilants, ne pas rentrer dans des questions de personne », conseille-t-il. Car voir l’honorable Moussa Timbiné au fauteuil de la présidence de l’Assemblée fait peur. « Tout arrêt fait de contestation », martèle-t-il.

Sur la démission du Président IBK exigée par le M5-RFP, le président de l’APDM estime que la solution ne peut pas venir du Président de la République, seul.

« Le M5-RFP a des problèmes pour donner une solution à la crise. Le départ d’IBK divise au sein du M5-RFP. Faire partir le Président de la République IBK n’est pas la solution du Mali », soutient le défenseur de la CFR.

Pour l’ancien responsable de l’AEEM, des propositions « des solutions profondes » sont une urgence aujourd’hui que de lancer des jeunes dans la rue au nom de la désobéissance civile, dont profitent les bandits pour saccager les biens publics, piller, « que le M5-RFP se ressaisisse ».

A en croire au président de l’APDM, le Président IBK commettra une erreur en voulant attendre coute que coute le M5 qui, au lieu d’être le porte-parole devient le problème, pour résoudre la crise. « IBK n’est pas obligé de se focaliser sur le M5 pour résoudre la crise », assène-t-il.

CYRIL/

Source: Icimali

 

MaliwebPolitique
Pour Abdoul Salam Togola de la Convergence des Forces Républicaines (CFR), « faire partir le Président de la République n’est pas la solution du Mali », la solution doit venir de l’ensemble des Maliens. « IBK n’est pas obligé de se focaliser sur le M5 pour résoudre la crise », assène-t-il. Parmi...