L’Association pour le Protection et le Développement du Mali (APDM) a lancé ce samedi 25 janvier 2020 ses activités restauration de confiance en la jeune génération. « Nous voulons être des acteurs de la construction du Mali », a martelé son président Abdoul Salam Togola dit Wuli.

Selon son président Abdoul Salam Togola dit Wuli, l’Association pour la Protection de la Démocratie au Mali (APDM), régie par la loi 04-038 du 05 Août 2004 dont le siège est a Faladie, a pour but de promouvoir la démocratie et la bonne gouvernance au Mali. Elle à but non lucratif et apolitique. De ce fait, toute personne physique intéressée par l’objet de l’association, prête à s’engager en respectant les statuts et règlements de ladite association, sans distinction de race, de sexe, ou de religion, peut devenir membre.

Entre autres objectifs selon son initiateur M. Abdou Salam Togola, l’APDM s’engage à « promouvoir la démocratie et la bonne gouvernance, lutter pour la préservation de l’unité nationale et la cohésion sociale, établir un espace de collaboration, d’échange entre les acteurs du porocessus électoral, sensibiliser la population pour ces élections libres, crédibles; transparentes et dont les résultants seront reconnues par tous ».

 

Il s’agit aussi pour l’association de « s’impliquer pour une forte implication des femmes, des Jeunes réfugiés, et des déplacés dans le processus électoral; prévenir les facteurs de conflits post électoraux; continuer d’œuvrer à la reconstruction nationale et à la gestion de l’après élection, promouvoir la laïcité de l’Etat, son unité nationale et de ses institutions; éliminer toutes discriminations ethniques, religieuses, raciales, sexistes ou régionales; lutter pour la liberté d’association, de réunion, et/ou de manifestation pacifique, et lutter pour la liberté de presse et d’expression »

« Ces objectifs consistent à garantir un environnement transparent, démocratique et responsable dans le respect des droits de l’Homme et de l’État de droit, pour contribuer à réduire les situations de fragilité, à favoriser la stabilité politique et la gouvernance efficace, permettre un développement durable, une croissance politique durable et inclusive dans notre pays », a précisé monsieur Togola.

A en croire le président de l’APDM, les mécanismes pour la réalisation de ses objectifs sont des conférences, des festivals, des forums, des tournois, des exposition et concerts, des manifestations culturelles, des réunions, des formations. Il faut ajouter à ceux-ci la mise en place d’un comité national inclusif pour la démocratie, une bonne gouvernance, les droits de l’Homme et de l’Education Civique, l’élaboration d’une initiative nationale pour la prévention des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité, des crimes de génocide et pour la lutte contre l’impunité, et toutes autres actions visant à renforcer les objectifs phares de l’association.

L’ancien secrétaire général de l’AEEM a fait comprendre qu’il y a une crise de confiance entre la jeune génération qui n’est pas acteur du mouvement démocratique et celle dirigeante actuelle issue dudit mouvement. « La perte de confiance du peuple aux institutions est une inquiétude. Nous voulons être des acteurs de la construction du Mali. Notre arme de combat est notre conviction. Notre rôle est de susciter un débat sur la vraie démocratie », a martelé monsieur Wuli.

Le président de l’APDM est soutenu dans ce combat par le Secrétaire Général de l’UNEM, Seydou Patrice Dembélé, représentant l’AMSUNEM à cette occasion. « Nous somme le gardien du temple. Bravo pour le combat , si nous voyons aujourd’hui la jeunesse auprès du Président de la République », a-t-il salué.  Avant interpeller:  » Wuli, investissez-vous dans les communales, les législatives, voire dans les présidentielles. »

De son côté, le président du mouvement Défendons le Mali, Ismaïla Diallo, dira que l’APDM ne pourra qu’être vitale au Mali, car « le flambeau de la démocratie doit être porté par un bon Malien ».

CYRIL

Source: Icimali

MaliwebPolitique
L’Association pour le Protection et le Développement du Mali (APDM) a lancé ce samedi 25 janvier 2020 ses activités restauration de confiance en la jeune génération. « Nous voulons être des acteurs de la construction du Mali », a martelé son président Abdoul Salam Togola dit Wuli. Selon son président...