Le ton se durcit un peu plus entre Paris et Bamako. Ce jeudi, un haut responsable de la junte malienne appelait la ministre française des Amées, Florence Parly à se taire. Ce vendredi matin, le ministre français des affaires étrangères a de son côté critiqué une junte « illégitime », qui prend des « mesures irresponsables ». Réponse d’Abdoulaye Diop, le ministre malien des affaires étrangères, dans une interview exclusive RFI/ France 24 accordée à Marc Perelman et Christophe Boisbouvier, il condamne les propos du responsable français.

 

Ce sont des propos emprunts de mépris. Ce sont des propos que je condamne qui sont inacceptables. Et je crois que les insultes ne sont pas une preuve de grandeur. Nous sommes disposés à discuter avec la France ou d’autres sur des questions de substances. Il ne s’agit pas de questions irresponsables. Ce que nous essayons de faire, c’est de défendre les intérêts de notre pays. Toute présence étrangère au niveau du Mali doit répondre aux règles maliennes, doit aussi aller dans le sens des intérêts supérieurs du Mali, surtout pour la présence des forces étrangères.

Source : RFI

MaliwebPolitique
Le ton se durcit un peu plus entre Paris et Bamako. Ce jeudi, un haut responsable de la junte malienne appelait la ministre française des Amées, Florence Parly à se taire. Ce vendredi matin, le ministre français des affaires étrangères a de son côté critiqué une junte « illégitime », qui...