Le comité exécutif national du Syndicat autonome des administrateurs civils du Mali (SYNAC) et celui du Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale (SYLTMAT) ont remis, hier, une déclaration conjointe de protestation au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf. Dans leur déclaration, les deux organisations syndicales dénoncent avec force ce qu’elles qualifient «d’actes odieux et mauvais traitements infligés aux représentants de l’Etat». Elles demandent au gouvernement d’assurer sans délai la sécurité et la protection des représentants de l’Etat, d’entreprendre toutes les actions urgentes pour la libération du préfet de Ténenkou et son chauffeur.

Les syndicalistes exigent la réparation, dans les meilleurs délais, des dommages causés aux représentants de l’Etat sans considération de leur statut, appartenance sociale et politique et d’informer régulièrement les deux organisations syndicales des actions entreprises dans ce sens. Ils requièrent aussi de redéployer des représentants de l’Etat, arbitrairement relevés de leurs postes, de traiter avec dignité le représentant de l’Etat, quelle que soit la circonstance ou la nature des pressions, de rappeler aux autorités traditionnelles et organisations de la société civile les limites de leurs interventions dans la gouvernance territoriale. Ils demandent aussi d’affecter, en relation avec le ministre en charge de la Sécurité, une garde rapprochée à chaque représentant de l’Etat à la fois pour le domicile et le service.
Les deux syndicats ont aussi indiqué que la mise en œuvre de ces actions contribuerait à la restauration de l’autorité de l’Etat et au retour à la sérénité chez les représentants de l’Etat dans l’exercice de leur fonction.
En outre, le secrétaire général par intérim du SYNAC, Ousmane Christian Diarra a rappelé la multiplication des menaces, notamment les assassinats, attaques ciblées, relèves arbitraires, enlèvements et destructions des lieux de travail, de domiciles et biens personnels des préfets et sous-préfets dans certaines localités.
Par ailleurs, les deux syndicats ont salué et encouragé les actions entreprises par le gouvernement contre les fauteurs de trouble à Keniéba et invité le gouvernement à aller au bout de la procédure.

Mohamed Z.
DIAWARA

 

Source: Essor

MaliwebPolitiqueMohamed Ag ERLAF
Le comité exécutif national du Syndicat autonome des administrateurs civils du Mali (SYNAC) et celui du Syndicat libre des travailleurs du ministère de l’Administration territoriale (SYLTMAT) ont remis, hier, une déclaration conjointe de protestation au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf. Dans leur déclaration,...