Remis en liberté provisoire le mardi 23 novembre dernier, après quelques semaines de détention à la Maison centrale d’arrêt (MCA) de Bamako, le sort de l’ancien 4e vice-président du CNT, Issa Kaou N’DJIM, se trouve entre les mains du juge du tribunal de la commune IV ce vendredi 3 novembre 2021.

 

Il avait été interpelé au camp I de la gendarmerie suite à une procédure déclenchée contre lui par le Parquet du tribunal de la commune IV, le mardi 26 octobre 2021.
L’un des tombeurs du régime IBK et fervent défenseur du président de la Transition, Issa Kaou N’DJIM est accusé de tenir des ‘’propos subversifs’’ sur les réseaux sociaux.
Après son procès inaugural, le délibéré par le juge du tribunal saisi est fixé au 3 décembre prochain.
Après sa mise liberté provisoire, suivi de l’abrogation de son décret de nomination au CNT par le président de la transition, le verdict du procès d’Issa Kaou DJIM est très attendu.
Si son arrestation avait suscitée à l’époque de nombreuses polémiques au plan politique et même judiciaire, force est de constater que l’homme s’est muré dans le silence depuis sa mise en liberté provisoire.
Pour preuve, quelques heures après sa sortie de prison, des vidéomen avait été chassés de son domicile par l’inculpé.
Sans être dans les secrets de la justice, on peut penser qu’il sera complètement relaxé si considère que la commission du CNT avait affirmé que la procédure correctionnelle conduite contre l’honorable Issa Kaou N’DJIM pèche tant dans la forme que dans le fond.
D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, elle avait demandé et obtenue la suspension de la détention de Issa Kaou N’DJIM et invitée le gouvernement à instruire aux autorités en chargées d’enquêtes et de poursuites le respect scrupuleux des lois de la République.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin

MaliwebJusticePolitique
Remis en liberté provisoire le mardi 23 novembre dernier, après quelques semaines de détention à la Maison centrale d’arrêt (MCA) de Bamako, le sort de l’ancien 4e vice-président du CNT, Issa Kaou N’DJIM, se trouve entre les mains du juge du tribunal de la commune IV ce vendredi 3...