Pour le 2ème tour des législatives, la bataille finale aura lieu en commune VI entre l’alliance politique RPM-Adema-PS, arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 29 mars avec 8372 des voix, et la liste URD-LDC qui a obtenu 6286 voix. Tel a été le choix des électeurs.

Surclassant son poursuivant avec plus de 2000 voix, la liste gagnante RPM-Adema-PS garde toujours sa sérénité et est engagée à confirmer sa suprématie au soir du 19 avril, prévu pour le second tour. Ce défi nécessite aux candidats concernés, militants et sympathisants de l’alliance à redoubler d’efforts.

Quant à la liste Pdes-Prvm-Rpdm, elle a été classée 3è avec 5392 voix. Du coup, cette alliance est perçue comme un faiseur de roi. Qu’à cela ne tienne, comme annoncée, avant et pendant les campagnes, le trio gagnant, en occurrence Mme Bathily Mariam Kagnassi, Mamadou Soumaoro et Me Mohamed Sanogo a dominé la bataille des 23 listes en lice. Lors des élections du 29 mars, sur les 11 quartiers que compte la commune VI, la liste RPM-Adema-PS est arrivée en tête dans 8 quartiers. Ces quartiers constituent d’ailleurs des viviers électoraux dans la commune. Ainsi, l’alliance a raflé 1067 voix à Magnambougou, 278 aux logements sociaux, 510 à Sokorodji, 1400 à Niamakoro, 580 à Sénou, 420 à Missabougou, 616 à Sogoniko et arraché 2267 voix à Yirimadio. Cette performance enregistrée à Yirimadio fait de ce quartier une chasse gardée de Me Sanogo et ses colistiers. Ce résultat n’est pas surprenant dans cette commune populaire du district de Bamako. Déjà, à quelques heures de la clôture de la campagne électorale, on observait une certaine effervescence autour de l’alliance politique RPM-Adema-PS. Car, partout, les populations, convaincues par les mots de séduction, ont chanté la victoire pour le trio gagnant. Cependant, cela a nécessité des stratégies exceptionnelles adoptées par les candidats de la liste, face à la situation exceptionnelle du coronavirus qui a atténué un peu les ardeurs. Mais, fort de sa technique et sa stratégie de rapprochement, la liste favorite pour le scrutin du dimanche 29 mars 2020 a bien poursuivi sa campagne dans les coins et recoins de la commune VI, en dépit des mesures drastiques annoncées par le gouvernement par rapport à la menace du Covid 19 qui planait déjà sur le pays. Cette situation a même permis aux mobilisateurs de la liste RPM-Adema-PS de renforcer un peu plus sa politique de ‘’porte en porte’’. En effet, sereinement, la liste a battu campagne pour expliquer aux populations les raisons de ses actions. Partout où ils ont mis les pieds, c’était la mobilisation autour de leurs candidatures et l’adhésion à leur vision politique. Ce résultat obtenu par l’alliance au soir du 29 mars 2020 est la preuve de l’engouement affiché par les populations lors du périple des trois candidats dans les 11 quartiers de la commune VI. L’offre politique de ces trois candidats a vite conquit les cœurs des hôtes, puisqu’elle est soutenue par les actions du maire Boubacar Keïta. A Yirimadio, Niamakoro et surtout à Sénou, les populations aspirent au changement. C’est dire aussi que le slogan de la candidate Mariam Kagnassi : « Il est temps que ça change », n’est pas tombé dans les oreilles de sourds. Au sortir de ce premier tour des législatives en commune VI, la réussite est à portée de main pour Kagnassi et ses deux compagnons. En effet, l’alliance n’a pas droit à l’erreur. L’heure est maintenant au renforcement des acquis et surtout à la bonne manière de pactiser avec les listes recalées. C’est à ce niveau que le reste va se jouer. L’Alliance RPM-Adema-PS qui a commencé sa moisson est face au challenge historique de l’achever avec honneur.
Jean Goïta

Source: Zaharainfos

 

MaliwebPolitique
Pour le 2ème tour des législatives, la bataille finale aura lieu en commune VI entre l’alliance politique RPM-Adema-PS, arrivée en tête lors du scrutin du dimanche 29 mars avec 8372 des voix, et la liste URD-LDC qui a obtenu 6286 voix. Tel a été le choix des électeurs. Surclassant son...