Après les discours de certains leaders de l’opposition républicaine et démocratique, de partis politiques ou de mouvements associatifs appelant à une alternance en 2018, les choses se précisent de plus en plus pour la constitution d’une large coalition.

A la manœuvre, le Bélier en chef, Tiébilé Dramé, président du Parena, qui, depuis un certain temps, se dresse comme le fil conducteur. Lui et ses camarades de l’opposition ont entrepris un travail de concertations et d’échanges avec tous ceux qui aspirent au changement en 2018.

Dans un post sur Twitter, M. Dramé révèle le chemin déjà parcouru pour la formation d’une coalition. « Après Oumar Mariko et Ras Bath, échanges fructueux avec Kalfa Sanogo (maire de Sikasso), le premier ministre Soumana Sako (CNAS-FH), le général Moussa Sinko Coulibaly, Mouassa (Yèlèma, ancien PM). En route vers une coalition pour l’alternance », écrit-il sur sa page Twitter.

Dans ce message posté le 07 février 2018, le président du Parena affiche une sérénité et lance en sourdine un message fort au camp adverse.

On se souvient que Tiébilé Dramé avait émis le vœu, sur Rfi, d’une candidature unique de l’opposition pour déboulonner le Rpm au pouvoir. Une option largement partagée par le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé.

David

mali24

 

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiquemoussa sinko coulibaly
Après les discours de certains leaders de l’opposition républicaine et démocratique, de partis politiques ou de mouvements associatifs appelant à une alternance en 2018, les choses se précisent de plus en plus pour la constitution d’une large coalition. A la manœuvre, le Bélier en chef, Tiébilé Dramé, président du Parena,...