Les lampions se sont éteints,  hier jeudi, au palais de la culture sur le deuxième congrès ordinaire de l’association Ançar Dine. Au terme des quatre jours de travaux, les participants venus des huit régions administratives du Mali ont porté à la tête de l’association Modibo Diallo. Ils ont une fois de plus prôné un islam de paix et de tolérance, un islam soufi basé sur le respect de l’autre et sur la solidarité.

haidara baniDans les résolutions, les congressistes ont opté pour la création au sein des organes de l’association de la commission des ulémas, la suppression des droits d’adhésion, l’interdiction à tout militant de la violence au nom de l’islam, le remplacement par voie électorale des postes vacants. Les participants ont en outre étudié les possibilités de création d’un groupement d’intérêt économique pour la commercialisation des  produits agro-sylvo-pastoraux en tenant compte des potentialités et des besoins de toutes les régions du Mali. Il a aussi été question de la création d’une compagnie de transport à l’échelle nationale, d’une unité de fabrique de sachet d’eau minérale, de la généralisation de la collecte de la Zakat au niveau des comités.  L’association s’engage dans la formation en citoyenneté, alphabétisation de ses militants. S’y ajoutent des formations à l’endroit des femmes sur l’obtention du prêt bancaire, le montage de projets. Sur le plan de la communication, il est prévu la création d’une radio pour toutes les sections, d’une chaine de télévision privée, de l’équipement en ordinateur de toutes les sections. Sans oublier la création d’un compte e-mail pour chaque comité, sous-section et section, l’organisation des débats, interviews et émissions télévisées sur l’association et la publication d’un livre en français, anglais, arabe, n’ko et bambara. Aussi, l’association entend renforcer sa politique d’enseignement à travers la création outre des écoles fondamentales mais d’établissements secondaires, universitaires et supérieurs. Enfin, la construction d’une salle de conférence d’une capacité de 3 000 places, l’acquisition des parcelles dans les nouvelles zones industrielles, la création d’une agence immobilière, l’acquisition de titres fonciers pour toutes les parcelles détenues, font entre autres, partie des nombreux projets d’Ançar Dine.

Le nouveau président de l’association Modibo Diallo qui a salué ses prédécesseurs s’est engagé à remplir fidèlement sa mission. Le président de l’UJMMA Mohamed Maki Ba et le représentant du Groupement des leaders spirituels musulmans Mamadou Moussa Diallo ont salué le rôle capital joué par Chérif Ousmane Haïdara dans la consolidation de la cohésion sociale et de la promotion de l’islam dans notre pays. Chérif Ousmane Madani Haïdara de son côté a déclaré que l’islam est une religion de paix et de tolérance qui n’admet pas en son sein la contrainte, encore moins toute forme de violence. « Avant de dénoncer avec la dernière rigueur le fondamentalisme religieux et l’extrémisme qui, aujourd’hui, sont source de violence. S’agissant des échéances électorales futures, le guide spirituel de l’association a exclu toute ambition pour les promotions politiques. Son engagement d’inciter les musulmans à retirer leurs cartes d’électeurs vise à leur permettre de participer à la vie publique à travers le choix d’un candidat dévoué à la cause du pays peu importe sa religion. Le représentant du ministre des affaires religieuses et celui du président de l’assemblée nationale ont salué l’esprit d’organisation de l’association et son sens élevé de la culture de la paix. Notons que l’ancien ministre Ahmed Sow et Mountaga Tall étaient du nombre des invités à cette cérémonie.

Abdoulaye  DIARRA