Cette plateforme a organisé une conférence de presse ce week-end. Objectif : dénoncer la décision illégale prise par les autorités de prolonger le mandat des députés. Un acte qui, selon les organisateurs, est une illustration parfaite de l’incapacité des tenants du pouvoir à respecter et à faire respecter la loi.

 

Dans une déclaration liminaire lue par Mamoudou Touré, porte-parole de la plateforme, les initiateurs de la conférence de presse affirment être les témoins meurtris de la situation sécuritaire qui sévit dans la région de Mopti, l’enlisement du conflit dans le Centre du Mali, confirmation complète de l’incapacité notoire du régime actuel et de son gouvernement. « Des villages décimés, des femmes, des enfants et des vieillards brulés vifs tel est le quotidien de nos compatriotes vivant dans la région de Mopti ». Des partis politiques  et des OSC se sont engagés dans la voie de la mutualisation de leurs forces en vue de défendre la Constitution, donc de s’opposer à sa violation par qui que ce soit.

La décision illégale de prolonger le mandat des députés est une illustration parfaite de l’incapacité du régime à respecter et à faire respecter la Loi fondamentale. Le porte-parole a rappelé que le mandat des députés a expiré depuis le 31 décembre 2018 et qu’au moyen d’une combine politicienne irresponsable, le gouvernement s’est inscrit dans la voie de la dénégation des principes républicains et du détournement de la souveraineté du peuple.

La plateforme Antala an ko an faso rappelle au président de la République son serment constitutionnel de respecter la Constitution, serment dont la violation constitue de façon imparable un crime de haute trahison dont il demeure le seul responsable. Fruit de la longue lutte du peuple malien, la Constitution démocratique du 25 février 1992, a fait la preuve de sa solidité et de sa résilience face aux assauts des forces anti-démocratiques.

Pour se dédouaner de son incompétence à gérer le pays dans le cadre du respect des principes d’un Etat de droit, il se cacherait derrière de prétendues forces majeures qui, en réalité, selon les initiateurs de la conférence ne sont qu’une révélation d’incompétence totale sur toute la ligne. Toutes choses que les organisateurs ont regrettées.

Dans tous les cas cette plateforme est très engagée pour la défense et la sauvegarde des acquis démocratiques obtenus de haute lutte. Les prochains jours nous diront si la plateforme composée de la crème d’An tè A bana va réussir à fléchir les autorités qui croient qu’il n’y a rien en face.

C’est à la plateforme de prouver que la sentinelle est là et qu’elle ne se laisserait pas faire. PPP et Antala an ko an faso sont opposés à la prorogation du mandat des députés et doit unir leurs forces pour réussir le combat, car pour les autorités comme disait l’autre il n’y a rien en face. « Ankata dron ».

Wait and see.

Diakaridia Kélépily

Source: Printemps

MaliwebPolitique
Cette plateforme a organisé une conférence de presse ce week-end. Objectif : dénoncer la décision illégale prise par les autorités de prolonger le mandat des députés. Un acte qui, selon les organisateurs, est une illustration parfaite de l’incapacité des tenants du pouvoir à respecter et à faire respecter la loi.   Dans...