Lors de la session ordinaire du Conseil des Ministres du vendredi 24 mai 2019, le gouvernement a adopté deux projets de décret au titre du ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique. Ces projets s’inscrivent dans le cadre du respect du procès verbal de conciliation signé entre le gouvernement et les syndicats du secteur de l’Education.

 

Le premier est un projet de décret portant allocation d’une prime d’équipement au personnel enseignant de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale.

Cette prime d’équipement sera annuellement allouée aux enseignants exerçant des activités d’enseignement ou d’encadrement dans les secteurs de l’Education et de la Formation professionnelle. Elle est destinée à l’acquisition de documents didactiques personnels.

Le second projet de décret est relatif au plan de carrière des fonctionnaires du cadre de l’Enseignement secondaire, de l’Enseignement fondamental et de l’Education préscolaire et spéciale

Ce projet de décret déterminera les grades requis par les enseignants pour occuper les emplois de l’administration générale et de l’administration scolaire au niveau des services relevant du ministère chargé de l’Education nationale.

La nomination à ces emplois tiendra compte des critères suivants : le mérite, le profil de formation, l’expérience et la compétence professionnelle, la moralité et la hiérarchie dans le corps.

Pour le gouvernement, les projets de décret adoptés participent à assurer une meilleure condition de vie des enseignants, une meilleure gestion de la carrière du personnel enseignant et la mise en œuvre des engagements souscrits par le Gouvernement avec les partenaires sociaux du secteur de l’Education.

AD

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitiqueSociété
Lors de la session ordinaire du Conseil des Ministres du vendredi 24 mai 2019, le gouvernement a adopté deux projets de décret au titre du ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique. Ces projets s’inscrivent dans le cadre du respect du procès verbal de conciliation...