Les membres du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ont tenu, le samedi 24 octobre 2020, une grande Assemblée Générale à la  Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM).

Du choix du Président de la Transition à la formation du Gouvernent en passant par la nomination du Premier ministre, les membres du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ont été relégués au second plan par les nouvelles autorités qui ont été envahies par des « vautours » après la chute du Président Ibrahim Boubacar Keïta. Ces acteurs ne sont plus prêts à se laisser faire.

« Un homme averti en vaut deux ». Cette dynamique correspond parfaitement à la nouvelle tactique adoptée par ces leaders aux trousses des autorités de la Transition pour un nouveau Mali.

Pour les responsables du M5-RFP, peu de gens croyaient que les mains nues, dans le respect de la loi qu’ils allaient obtenir le départ de l’ancien Président. Voilà que IBK est parti. Au nom de tous les responsables du M5, Choguel K. Maïga a remercié le peuple malien qui leur a fait confiance en participant massivement au soulèvement populaire contre l’ancien régime corrompu, oligarchique et ploutocratique : «  Gloire aux militants et sympathisants du M5-RFP avec une mention spéciale aux jeunes et aux femmes pour leur formidable engagement et les sacrifices consentis. Hommages aux martyrs et à toutes les victimes de cette lutte : leur sacrifice ne sera pas vain », a-t-il rappelé.

A ses dires, après la démission de l’ancien Président, ils ont pensé et d’ailleurs ils continuent à penser que la condition sine qua non de la réussite de la Transition était une saine et loyale collaboration entre les deux acteurs du changement, entre les deux légitimités incarnées par le M5-RFP et le CNSP. Pour les leaders du M5, ils n’ont pas été dupes de rien et rien ne les a surpris. En effet : « En quoi peuvent surprendre des gens qui ne prononcent le mot M5-RFP que lorsqu’ils sont contraints et forcés ? En quoi peuvent surprendre des gens qui, dès le lendemain du 18 août ont renoué avec les pratiques que nous combattions la veille seulement ? En quoi peuvent surprendre des gens qui ont très vite fait la preuve que le Mali n’était pas leur souci et qu’ils sont plutôt en quête de privilèges ? »

Ils estiment que dans le seul but de marginaliser le M5-RFP et de s’accaparer de tout le pouvoir pour ne pas avoir en face une véritable légitimité qui ne serait ni otage ni impuissant : « tous les engagements pris, même sous serment d’officier, ont été violés ; les conclusions des concertations sur la Transition ont été falsifiées ; le Président et le Premier de Transition ont été choisis par malice et fraude ; les textes régissant la Transition n’ont respecté aucune règle. »

Pour les  leaders du M5, en quelques semaines l’espoir s’est transformé en défiance, la confiance en déception et la Transition s’achemine vers une inéluctable impasse. Ils ont précisé qu’ils (…)

Tougouna A. TRAORE 

NOUVEL HORIZON

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Les membres du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ont tenu, le samedi 24 octobre 2020, une grande Assemblée Générale à la  Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM). Du choix du Président de la Transition à la formation du Gouvernent en passant par la nomination...