Après deux semaines de tractations à l’Assemblée nationale, le bureau de la 6ème législature est fin prêt. Après l’élection, le 11 mai dernier de Moussa Timbiné comme président de cette institution, les autres postes à pourvoir l’ont été au cours de la session du jeudi 28 mai au CICB, siège provisoire de l’Assemblée nationale.

Les 11 commissions spécialisées de 12 membres chacune a été mise en place. A noter que les présidents des groupes parlementaires ont désormais rang de vice-président de l’Assemblée nationale, en vertu du nouveau règlement intérieur.

Ainsi donc lors de cette séance plénière, le jeudi, au Centre internationale de conférence de Bamako,  les députés ont   procédé à la mise en place du  bureau de la sixième législature.  Le groupe parlementaire  RPM hérite de l’essentiel des postes stratégiques suivi de ceux de l’ADEMA–PASJ, MPM-UDD et le ‘’Benso’’.  Le parti Yelema s’en sort bredouille.

 Sur les 23 membres qui composent  le bureau,  le parti RPM conserve la présidence de l’hémicycle avec Moussa Timbiné, la 3ème vice présidence avec l’honorable Mamadou Diarrassouba et ceux du 7è, 8è et 10è vice-présidence ainsi que  le poste de deuxième questeur occupé par l’honorable Belco Samassekou, élu RPM à Mopti. Quant à l’ADEMA/PASJ, il s’octroie cinq postes dont  celui du 2ème  et 4ème  vice présidence, occupé respectivement par Marimatia Diarra et Assarid Ag Imbarcaouane , et  celui du premier questeur échoie à l’honorable Oualy Diawara.

Le groupe MPM-UDD assure la première vice-présidence  grâce au  député de la commune II, Hadi Niagadou. Les autres groupes parlementaires comme  le ‘’Benso’’ conserve la sixième vice- présidence  avec l’honorable Djadié Bâh,  le VRD-opposition  hérite  la 5ème vice-présidence  avec Gouagnon Coulibaly, député élu à Kati. Enfin, le groupe parlementaire Mouvement pour le renouveau démocratique se contente d’un poste de secrétaire parlementaire.

Il faut noter que ce bureau a été approuvé par 135  voix pour, deux  voix contre et  trois voix nuls.

Soumaïla Cissé et Aliou Boubacar Diallo eux siégeront au parlement panafricain.

Après cette bataille de positionnement au sein de l’hémicycle, les yeux sont désormais tournés vers la Primature. En tout cas l’heure de vérité est pour bientôt et le Président IBK est attendu au tournant de l’histoire dans la désignation de son nouveau Premier ministre. Va-t-il reconduit Boubou Cissé ou optera-t-il pour une nouvelle personne ? Pour l’heure, tout le monde a l’oreille tendue dans l’attente de la démission du Premier ministre, Boubou Cissé, surtout que tout est fin prêt du côté de l’Assemblée nationale.

Paul Y. N’GUESSAN

Source: Bamakonews

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Après deux semaines de tractations à l’Assemblée nationale, le bureau de la 6ème législature est fin prêt. Après l’élection, le 11 mai dernier de Moussa Timbiné comme président de cette institution, les autres postes à pourvoir l’ont été au cours de la session du jeudi 28 mai au CICB, siège...