Interpellation du maire de la commune II : les vraies raisons

October 2, 2013 04:46 0 comments

mairie commune 2 bamako mali 300x200 Interpellation du maire de la commune II : les vraies raisons

Interpelé depuis une semaine à la BIJ (Brigade D’investigation Judiciaire), dans le cadre d’une sombre affaire de parcelle portant sur 80 millions CFA, le maire de la commune II serait sur le point de bénéficier d’une liberté provisoire. Des zones d’ombre existent dans cette affaire. C’est, le moins, que l’on puisse dire, au regard des informations que nous avons reçues de certaines sources proches du dossier.

D’abord, interpelé par le commissariat du 3e arrondissement, le maire de la commune II, Mr Youssouf Coulibaly, a été, ensuite, transféré à la BIJ. Un richissime transporteur du nom de Mahamadou Dado serait l’auteur de la plainte contre lui. Plainte selon laquelle, le maire lui serait redevable de la bagatelle somme  de 80 millions CFA.

Contacté par nos soins, un proche du maire, dénonce un complot, visant à salir sa réputation à l’approche des élections municipales. Il affirme, par ailleurs, que le montant réclamé au maire par le transporteur est de 5 millions CFA et non 80 millions CFA, contrairement à ce qui est dit dans la presse.

Selon nos sources, cette saisine de la justice, par Mamadou Dabo, fait suite à la décision du maire d’annuler un contrat, liant la mairie au transporteur.

En effet, par le contrat n°0037/A2/ M.CII-DB en date du 16 août 2010, la mairie avait loué une parcelle de terrain d’une superficie de 374, 30 m2située à Medina Coura pour un délai de 20 ans au transporteur, pour l’installation d’un hangar pour abriter ses cars. Dans le contrat, une clause à l’article 5 stipulait que « toute transaction (transfert de location) est interdite ».

Cependant, le maire ayant constaté l’occupation de la parcelle louée à Mr Dabo par une autre compagnie en l’occurrence « Africa Star  Expresse », a pris une décision d’annulation du contrat. Ainsi, par Décision n°095/ MCII-D du 14 mai 2013, Youssouf Coulibaly a mis fin au contrat de location, qui liait la mairie à Mr Dabo. A l’article 2 de cette décision d’annulation, il est écrit : « cette annulation est consécutive à la violation des dispositions du contrat notamment l’article 5 qui stipule : toute transaction (transfert de location) est interdite ».

Suite à cette décision, le maire a fait parvenir à Mr Dabo, un ordre de déguerpissement en date du 29 mai 2013, à exécuter avant le mercredi 05 juin 2013.  C’est, seulement, après ces événements que M. Dabo a décidé de porter plainte contre le maire en l’accusant de lui avoir pris la somme de 80 millions CFA.

Pire pour bénéficier d’une liberté provisoire, le maire aurait été contraint de signer un protocole d’accord avec Mr Dabo. Dans lequel protocole, le maire signe un autre contrat de location de parcelle avec Mr Dabo, pour un délai de 50 ans, cette fois-ci.

Joint, l’avocat de la mairie, crie à une chasse aux sorcières. Pour preuve, il brandit l’aveu d’impuissance du Commandant de la BIJ face à la prolongation illégale, du délai de garde à vue du maire. Ce dernier, aux dires de l’avocat, aurait reconnu, à demi-mot, que l’ordre venait d’en haut.

Affaire à suivre !

Mamadou Togola

 

Source: Canard Dechainé

Laissez un commentaire


Other News

  • Société

    Comité d’organisation du Sommet Afrique – France 2016 : L’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra nommé Président

    Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a fait confiance à l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra pour diriger le Comité d’organisation du Sommet Afrique – France qui se tiendra en 2016 dans notre pays.    Ce diplomate chevronné jouit d’une riche expérience professionnelle, avec plus de 30 ans dans les relations internationales, le  droit et les questions de développement. Il est détenteur d’une Maîtrise en Droit International Public et Relations Internationales obtenue à l’Université de Dakar, au Sénégal. L’Ambassadeur Diarra […]

    Read more →
  • Editorial

    L’impasse

    Sept mois après l’investiture, en grande pompe, d’IBK, les Maliens s’interrogent : où va le Mali ?   Les négociations avec les groupes armés sont au point « maure ». Tantôt, IBK refuse de négocier, tant que les groupes armés n’auront pas déposé les armes. Tantôt, il dit accepter de ‘‘négocier’’, parce que qu’on l’oblige à négocier. Dans un cas, comme dans l’autre, le constat est là, amer : le statu quo. Après deux gouvernements en sept mois, aucune éclaircie à l’horizon. […]

    Read more →
  • Société

    Etienne Oumar GOITA, président de la plate-forme « FASO DANBE » : « Les responsables du pays ont entrainé le peuple dans la logique du vol, de l’impunité, du détournement et du népotisme »

    Une plate-forme de la société civile, dénommée « FASO DANBE », est née. L’annonce a été faite, lors d’une conférence de presse. C’était samedi dernier, à la Bourse du Travail. Objectif : permettre à la société civile de s’impliquer dans la gestion des affaires de l’Etat, en prônant  le retour à nos valeurs ancestrales.   A en croire ses membres, la naissance de « FASO DANBE » fait suite à un constat: l’échec des différents régimes qui se sont succédé à la tête de notre pays. […]

    Read more →
  • Société

    Pour doter le cortège présidentiel de 30 nouveaux motards : IBK aurait débourse 780 millions CFA

    Les Maliens ont, à peine, fini d’avaler l’amère pilule du nouvel avion présidentiel, qu’une autre, non moins amère, pointe le bout du nez.   Selon nos informations, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, aurait passé commande d’une trentaine de motards. D’un coût global de 780 millions CFA (chaque motard coûterait 26 millions CFA), ces nouveaux motards seraient destinés à renforcer le cortège présidentiel. Cette nouvelle, si elle s’avère fondée, risque de susciter une fois de plus le courroux […]

    Read more →
  • Faits divers

    La jeunesse dorée du régime a fini ses vacances à Marrakech

    Ils ont quitté Marrakech, mardi soir, après avoir passé du bon temps dans les plus grands hôtels du Maroc depuis le 16 avril : Casa, Rabah, Tanger et Marrakech. Certains sont venus de France, d’autres de Bamako. Six au total, avec leur tête l’honorable Karim Keita.   A Marrakech, ils ont posé leurs bagages au « Royal Mansour », le plus huppé, le plus chic de tous les hôtels du Maroc. Au Royal Mansour, (Rue Abou Abbas El Sebti – 40 000 […]

    Read more →
  • Politique

    Divergence au sein du RPM et du pouvoir : la communication en cause

    La campagne de calomnie déclenchée contre le Parena et son président, à la suite de la déclaration publiée sur les 7 mois d’IBK et le désarroi que cette publication a créé dans les rangs du pouvoir s’avèrent aujourd’hui un vrai bourbier de la communication du Rpm. Nous apprenons de très bonnes sources, qu’un membre du gouvernement a vertement reproché à la communication présidentielle d’avoir réagi comme « une bête blessée » et en « propagandiste ».   Par ailleurs, plusieurs […]

    Read more →
  • Crise malienne Mali actu

    Affaire des bérets rouges : Première comparution du général Sanogo, chef de l’ex-junte

    BAMAKO – Le chef de l’ex-junte malien, le général Amadou Haya Sanogo, arrêté le 27 novembre dernier, a fait sa première comparution devant le juge d’instruction Yaya Karambé, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.   Selon un de ses avocats, Me Tiessolo Konaré, le général Sanogo, inculpé et mis sous mandat de dépôt pour complicité d’enlèvement de personnes, a fait sa déposition “dans une bonne ambiance”. Il a ajouté que l’audition, qui a duré 3 à 4 heures, a porté […]

    Read more →
  • Politique

    Débat contradictoire : le faux bond du RPM au Parena

    Le PARENA a invité le RPM à un débat contradictoire, et une proposition a été faite dans ce sens à l’ORTM, indique un communiqué du parti en date du 22 avril. Mais jusque là, tout porte à croire que le RPM n’est pas enclin à un tel débat. L’invitation du Parena peine à trouver un répondant favorable, car le débatteur, côté RPM se fait désirer. Sauf changement de dernière heure, le Parena risque de se retrouver seul sur le plateau, […]

    Read more →