Décidément, le discours tenu par le représentant de la MINUSMA à Kidal, lors du 4e congrès du MNLA, continue à défrayer l’actualité. Si son intervention a d’abord été condamnée par le parti politique APM-Maliko et par votre quotidien, L’Indépendant, qui y a consacré une chronique, c’est au tour des Nations-Unies et du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) d’en faire de même.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitique
  Décidément, le discours tenu par le représentant de la MINUSMA à Kidal, lors du 4e congrès du MNLA, continue à défrayer l’actualité. Si son intervention a d’abord été condamnée par le parti politique APM-Maliko et par votre quotidien, L’Indépendant, qui y a consacré une chronique, c’est au tour des...