Le mouvement politique « Taa Sira Nyuman » a été lancé, le mercredi dernier, à la Maison de la presse. Ce mouvement qui souhaite « faire la politique autrement », se donne comme mission de « sensibiliser et de conscientiser » les jeunes en vue d’apporter sa pierre dans la construction du pays.

Le mouvement « Taa Sira Nyuman » est dirigé par le Dr. Abdoul Sogodogo, enseignant-chercheur et vice-doyen de la Faculté des sciences administratives et politiques (FSAP). Après lui viendra Mme Sangaré Bintou Soumaré, présidente des femmes du mouvement. Ingénieur des télécommunications, elle est leader et membre d’autres associations. Le poste du secrétariat général est confié à Modibo Kamissoko, un des experts chargés des questions du genre et membre de la CVJR.

Les objectifs de l’association, selon son secrétaire général, consistent à promouvoir une nouvelle force politique et sociale dans le pays. Le mouvement « Taa Sira Nyuman » a pour objet de consolider les valeurs profondes sur lesquelles repose la société malienne, à savoir : le courage, la franchise, le respect de la parole donnée, le sens de l’intérêt collectif, l’engament pour autrui. Il vise également, selon ses responsables, à redonner l’honneur et la dignité au peuple malien, faisant de telle sorte qu’il redevienne maitre de son destin.

A en croire M. Kamissoko, son mouvement travaillera à contribuer la promotion des droits humains et de la justice, à endiguer la problématique du chômage, à lutte contre la délinquance juvénile et terrorisme…

Pour sa part, Abdoul Sogodogo a précisé que le mouvement dont il dirige est né suite à de multiples questions sur la situation socio-politique et économique du pays. Il a profité de l’occasion pour se prononcer les causes profondes de la crise malienne. « Cette crise est marquée par la mauvaise gouvernance, la défection et la faible légitimité des mouvements et partis politiques », précise M. Sogodogo qui ajoute que son mouvement prône pour le changement.

A en l’en croire, « Taa Sira Nyuman » est prêt à travailler avec toutes les forces vives de la nation et toutes les bonnes volontés. Aussi, at il rassuré la disponibilité à la construction d’un nouveau Mali.

Par ailleurs, le mouvement promet d’entreprendre des actions en faveur de la réussite de la transition, de la sécurité, de la justice, de la conscientisation de la population, de l’organisation d’élections transparentes et crédibles dans un délai raisonnable…

Pour la présidente des femmes, le mouvement « veut mettre en synergie : les actions des femmes et des hommes pour l’honneur du Mali, la dignité et le développement ». Elle a plaidé « l’union des Maliens » pour la sortie de crise.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

MaliwebPolitique
Le mouvement politique « Taa Sira Nyuman » a été lancé, le mercredi dernier, à la Maison de la presse. Ce mouvement qui souhaite « faire la politique autrement », se donne comme mission de « sensibiliser et de conscientiser » les jeunes en vue d’apporter sa pierre dans la construction du pays. Le mouvement « Taa Sira...