La section ASMA/CFP de la Commune II a tenu une assemblée générale le samedi dernier au foyer des jeunes de Quinzambougou. L’objectif de cette assemblée générale était d’informer les militants, militants et sympathisants du parti sur la situation actuelle du président Soumeylou Boubèye Maiga, sous mandat de dépôt depuis le 26 Août 2021 par la cour suprême. Elle a enregistré la présence des membres du Bureau politique national du parti dont le secrétaire général, Issa Diarra.

D’entrée de jeu, le secrétaire général de la section ASMA de la commune II, Jeli Mady Konaté a pris la parole pour remercier les militants et tous ceux qui ont effectué le déplacement. Il a ensuite, demandé qu’ils soient soudés derrière le président et le parti, car c’est par conviction que les militants ont choisi l’adhésion au parti.

Ensuite, ce fut le tour d’Abdine Karembé, le président du Bureau national des jeunes du prendre la parole pour abonder dans le même sens. Il ajoute que le président Soumeylou Boubèye maiga est détenu aujourd’hui à cause de son opinion personnelle exprimée. «  Notre président a été le premier à soutenir la transition, mais son péché a été de rappeler les autorités actuelles sur le respect du délai de la transition », a rappelé Abidine Karembé.

Quant au secrétaire général Bureau politique national de l’Asma, il a expliqué la situation du président aux militants. ” Le président va bien, il a le moral au beau fixe et est déterminé à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire, afin que la vérité jaillisse” a déclaré Issa Diarra.

Pour lui, Soumeylou Boubèye Maiga a été mis sous mandat de dépôt par la Cour suprême en ignorant complètement son rang car il a occupé plusieurs postes au Mali. “Depuis qu’il a été mis sous mandat de dépôt, il n’a jamais été présenté à un juge. Il occupe un dortoir avec 79 personnes dans des conditions inhumaines et nous avons demandé une liberté provisoire qui a été rejetée par la Cour. Ensuite, nous avons sollicité que Soumeylou Boubèye Maiga soit mis en résidence surveillée ou sous contrôle judiciaire. Ils ont refusé”, a laissé entendre le secrétaire général du parti ASMA. Il poursuit en appelant les militants au calme et à la sérénité et à ne pas céder aux détracteurs qui profitent de ce moment difficile pour créer la diversion entre les militants.

Les responsables l’Asma appellent les autorités de la transition à libérer le président Soumeylou Boubèye maiga.”Aujourdnhui notre président est malade car c’est personne de 3 ème âge, il est suivi par un médecin. Il faut qu’on le laisse venir chez lui à la maison sous contrôle judiciaire, afin d’être bien traité”, a ajouté Issa Diarra, le secrétaire général de l’Asma CFP.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

MaliwebPolitique
La section ASMA/CFP de la Commune II a tenu une assemblée générale le samedi dernier au foyer des jeunes de Quinzambougou. L’objectif de cette assemblée générale était d’informer les militants, militants et sympathisants du parti sur la situation actuelle du président Soumeylou Boubèye Maiga, sous mandat de dépôt depuis...