Après les Communes 1, 2 et 5, le président du parti  » YELEMA « , Moussa Mara était en Commune VI du district de Bamako, pour s’entretenir avec les sympathisants, les militants et les responsables du parti, sur les questions d’intérêt national mais également sur le dispositif à conduire afin de renforcer les cellules du parti dans les différents quartiers.

 

Cette rencontre de proximité avec les militants s’est tenue, dimanche dernier, au Centre Olympafrica de Banankabougou. C’était en présence de Samba Diancoumba, président de la Section de la Commune VI, de Mme Niambélé Djamila Traoré, présidente du bureau des femmes, de l’honorable Bafotigui Diallo et des autorités coutumières de ladite commune.

Selon Mme Niambélé Djamila Traoré, présidente du bureau des femmes, la rencontre de proximité est l’un des moyens les plus efficaces pour renforcer les cellules du parti dans la commune et de préparer au mieux les échéances électorales,  » c’est une occasion pour nous d’aborder les questions d’intérêt national et la position du parti ainsi que les voies et moyens permettant de renforcer l’assise du parti YELEMA dans les quartiers de la Commune « , a-t-elle affirmé.

Au cours de ces échanges avec les militants, Moussa Mara a souligné que le Mali n’a jamais signé un accord de défense avec la France,  » il y a une coopération militaire entre la France et le Mali mais pas un accord de défense « .

Il a indiqué que ce document vise à donner un cadre juridique à la présence des militaires français dans notre pays depuis le lancement de l’Opération Serval, en janvier 2013. A l’entendre, cet accord n’a rien de nouveau en ce sens qu’il existait déjà depuis 1985, sous le régime de Moussa Traoré.

À cet effet, il souligne qu’il s’agissait de le renouveler en y intégrant de nouvelles dispositions pour que l’armée française puisse continuer ses opérations de lutte contre le terrorisme, qui est d’ailleurs une menace pour tous les pays de la bande sahélienne.

Evoquant la position du parti, il souligne que  » nous ne sommes ni de l’Opposition ni de la Majorité, car les deux sont les mêmes,  » nous avons soutenu Cheick Modibo Diarra pour prouver que notre objectif c’est le changement. Notre objectif c’est d’unir les Maliens autour d’un idéal pour sortir de cette crise qui perdure « . 

En ce qui concerne l’implantation du parti, il a indiqué qu’un plan d’action sera mis en application pour la mise en place des cellules du parti dans les quartiers afin qu’il soit en mesure de s’imposer lors des prochaines élections dans la localité.

C’est pourquoi la présidente du bureau des femmes, Mme Niambélé Djamila Traoré a invité les militants à se donner la main pour redynamiser le parti afin de préparer les futures échéances électorales.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitique
Après les Communes 1, 2 et 5, le président du parti  » YELEMA « , Moussa Mara était en Commune VI du district de Bamako, pour s’entretenir avec les sympathisants, les militants et les responsables du parti, sur les questions d’intérêt national mais également sur le dispositif à conduire afin...