Les 41 députées de la 6è législatures ne comptent pas faire de la figuration au sein de l’hémicycle. Elles comptent participer activement aux débats et aux votes des lois en y apportant leurs précieuses pierres à l’édifice tout en luttant pour la promotion du genre. Le National Democratic Institut (NDI) a organisé une rencontre le mercredi 20 Mai 2020 au centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIF) afin de renforcer les capacités des 41 députées obtenues grâce à la loi 2015-052 du 18 Décembre.

Le Directeur résident du NDI Dr Badié Hima a entamé ses propos en félicitant les 41 députées pour leur brillante élection au sein de l’Assemblée nationale du Mali et leur a demandé de s’impliquer davantage pour que les futures législatures soient étoffées d’autres femmes. Il leur a fait savoir que cette vaste représentativité des femmes à l’assemblée nationale du Mali qui est une première au Mali a été rendue possible grâce à la lutte des braves femmes pour l’émancipation des femmes maliennes et le vote de la loi 2015-052 du 18 Décembre 2015. Mme Tamboura Oulématou Ascofaré, ancienne députée à l’assemblée nationale du Mali, a décortiqué le rôle du député, la création du groupe parlementaire, les interpellations aux 41 députées tout en leur demandant d’honorer les électeurs qui leur ont fait confiance pour les représenter au sein de l’hémicycle. Mme Sangaré Oumou Ba a rappelé que c’est grâce à la loi 2015-052 du 18 Décembre 2015 que le processus d’intégration de la femme dans les instances décisionnelles est en marche et doit progresser et se poursuivre pour une société plus juste et que les élections législatives passées ont été une occasion pour donner les moyens nécessaires aux femmes de mieux se positionner dans le milieu politique. Les 41 députées de la 6é législatures ont promis de représenter valablement les femmes au sein de l’assemblée nationale du Mali et de ne pas faire de la figuration.

Moussa Samba Diallo

SourceLerepublicainmali

MaliwebPolitique
Les 41 députées de la 6è législatures ne comptent pas faire de la figuration au sein de l’hémicycle. Elles comptent participer activement aux débats et aux votes des lois en y apportant leurs précieuses pierres à l’édifice tout en luttant pour la promotion du genre. Le National Democratic Institut...