Le président de l’Assemblée Nationale l’honorable, Moussa TIMBINÉ, est paniqué, depuis la proposition de l’annonce de son probable départ à travers l’organisation de nouvelles élections législatives en Commune V. Aussi, durant tout le week-end, ses amis et soutiens ont organisé la riposte en dénonçant toute tentative de créer d’autres problèmes. Dans le même contexte, plusieurs observateurs trouvent que le renouvellement des élections dans les circonscriptions, où les résultats ont été contestés s’avère primordial pour mettre fin à la crise actuelle.

 

L’annulation des élections législatives en Commune V pour la refaire est la pire des choses qui puisse arriver à l’honorable Moussa TIMBINÉ dont l’élection à la présidence de l’Institution n’a pas fait des heureux. Au sein de son parti qu’est le Rassemblement Pour le Mali (RPM) d’ailleurs, certains ont mal apprécié son élection. Certains trouvent qu’il n’a ni le niveau, ni le charisme pour briguer son poste tandis que d’autres voient en lui, un homme providentiel, capable de présenter le parti RPM, en 2023, pour la présidentielle.

Aujourd’hui, avec la contestation populaire et dont l’origine serait le cautionnement par la Cour Constitutionnelle des résultats frauduleux des élections législatives, il a été proposé conformément à la demande de plusieurs personnes d’annuler les élections dans certaines circonscriptions électorales dont celle de la Commune V. D’autres estiment (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 22 JUIN 2020

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Le président de l’Assemblée Nationale l’honorable, Moussa TIMBINÉ, est paniqué, depuis la proposition de l’annonce de son probable départ à travers l’organisation de nouvelles élections législatives en Commune V. Aussi, durant tout le week-end, ses amis et soutiens ont organisé la riposte en dénonçant toute tentative de créer d’autres...