Le président de l’ASMA-CFP (Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques), Soumeylou Boubeye Maïga, était à l’Assemblée Nationale, la semaine derrière. Son passage à l’hémicycle entre dans le cadre d’une revue des troupes parlementaires à travers une visite de courtoisie au groupe ASMA qui venait juste d’emménager dans ses nouveaux locaux à l’hémicycle. Il en a profité également pour s’entretenir avec le président de l’Assemblée Issiaka Sidibé. L’ex Premier ministre s’est en outre rendu dans les locaux des différents groupes parlementaires, notamment du RPM, de l’URD, de l’APM et du Renouveau.

Créé en Maï 2019, juste après le départ forcé de son président de la tête du gouvernement suite au dépôt d’une motion de censure conjointe des députés de  l’opposition et d’une partie de la majorité, le groupe parlementaire ASMA-CFP a tenu sa première réunion, le jeudi 17 octobre 2019.

Comme pour écarter les équivoques, le président du groupe parlementaire ASMA-CFP, Idrissa Sangaré, au sortir de cette réunion, a confié que leurs échanges ont porté sur les questions ordinaires et non sur le vote des lois.”SoumeylouBoubeye n’a pas donné de consignes; il nous a par contre donné des orientations et des conseils sur les grandes questions, le contexte politique actuel et l’orientation du parti”, expliqué le président Sangaré en se réjouissant par ailleurs de la présence de son groupe dans l’ensemble des régions du Mali. Toutes choses qui permettront de prendre en charge les préoccupations de l’ensemble des Maliens lors des débats au sein de l’hémicycle. Les adhésions, vont continuer, a-t-il assuré rappelant les allusions de SBM à la faveur de la rentrée politique de l’ASMA à Ségou comme quoi les adhésions au parti ne sont pas forcément liées à la position de Premier ministre de son président.

“Nous allons encore enregistrer de nouveaux adhérents d’élus, de députés et de militants ordinaires” à cause de la confiance qu’inspire l’ASMA et non de la position de son président, a-t-il laissé entendre.

Avec dix-sept (17) députés contre quatre (4) en début de législature, l’ASMA-CFP s!est retrouvé dans position de troisième force politique du pays, en termes de représentions à l’hémicycle. Et si d’aucuns expliquaient cette montée en puissance de l’ASMA par la position de son président SoumeylouBoubèye Maïga, le président de la commission des finances, l’honorable AbdineKoumaré, qui vient d’enregistrer une vague d’adhésion à Ségou, l’explique par le doigté pragmatique de SBM.

Amidou Keita

Source: Le Témoin

MaliwebPolitique
Le président de l’ASMA-CFP (Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques), Soumeylou Boubeye Maïga, était à l’Assemblée Nationale, la semaine derrière. Son passage à l’hémicycle entre dans le cadre d’une revue des troupes parlementaires à travers une visite de courtoisie au groupe ASMA qui venait juste d’emménager...