Les conclusions et les recommandations des travaux tenus du 24, 25 et 26 septembre ont été remis, le jeudi 7 octobre 2021, au secrétaire général du ministère de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions.

 

Suite aux ateliers de réflexions, Modibo Kadjokè, président de la table ronde, a présenté à l’opinion publique la synthèse de travaux du 24, 25 et 26 septembre, portant sur la création de l’Organe Unique de Gestion des élections (OUGE) et de la validation de l’avant-projet des termes de référence des Assises nationales de la Refondation (ANR). C’était le jeudi 7 octobre dans la salle Balla Moussa Kéita du CICB. Selon lui, ce document renferme les conclusions et les recommandations de 850 participants qui avaient pris part à la table ronde.

A l’en croire, à l’issue des échanges et des débats au sein de l’atelier et en plénière, les participants se sont entendus sur onze points et quatre recommandations au titre de la création de l’organe unique de la gestion des élections, dans le but de renforcer la crédibilité et l’efficacité du processus électoral au Mali.

Ensuite, dans le cadre des Assises nationales de la Refondation, en conclusion, les participants ont validé l’avant-projet des TDR et le chronogramme, sous réserve de quelques propositions d’amélioration qui porteront sur douze thématiques à débattre en douze ou quinze semaines, sur toute l’étendue du territoire, ainsi dans les pays de résidence des Maliens établis à l’extérieur.

Abraham Bengaly, secrétaire général du ministère de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions, a reçu de la main du président Kadjoké, le document de la synthèse des travaux de la table ronde, avant de rappeler les dates des différentes assises. Elles sont initialement prévues du 25 au 31 octobre, pour les assises locales, du 1 au 7 novembre, pour les assises régionales, du District de Bamako et celle des zones résidentes des Maliens établis à l’extérieur, du 8 au 14 novembre, pour les Assises nationales et du 15 au 21 novembre, pour l’adoption des résolutions finales exécutoires assorties des comités indépendants du suivi à Bamako.

Le chef du cabinet du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des réformes politiques et institutionnelles, Yamoussa Diarra, a apporté de la lumière sur les grandes lignes de la mise en œuvre de l’autorité indépendante de gestion des élections. « Cette autorité sera créée à l’intérieur de la loi électorale. Pour cela, une commission technique d’élaboration de la loi électorale sera mise en place pour rencontrer les forces vives de la nation, afin d’étayer un texte consensuel », a-t-il précisé.

Boubacar Idriss Diarra, stagiaire

Source : Le challenger

MaliwebPolitique
Les conclusions et les recommandations des travaux tenus du 24, 25 et 26 septembre ont été remis, le jeudi 7 octobre 2021, au secrétaire général du ministère de la Refondation de l’Etat, chargé des relations avec les institutions.   Suite aux ateliers de réflexions, Modibo Kadjokè, président de la table ronde,...