Au cours d’une cérémonie solennelle hier dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a mis en mission les 19 personnalités qui auront la charge de conduire les consultations populaires

 

Il faut rappeler que ces hautes personnalités ont été nommées par le président de la Transition à travers le décret n° 2021-0730/PT-RM du 16 octobre 2021 portant nomination des membres du Panel des Assises nationales de la refondation.

Après la présentation des membres du Panel au chef de l’État, l’ancien ministre des Affaires étrangères et de Coopération internationale, Zeïni Moulaye qui préside le groupe, a remercié le président de la Transition pour la confiance placée en eux. En capitaine conscient des enjeux et attentes de la mission, il a rassuré le chef de l’État que son équipe fera tout son possible pour être à la hauteur de la responsabilité à eux confiée.

« Nous avons répondu de bonne foi à l’appel de la nation avec la ferme conviction de faire notre part par une contribution de qualité au processus de refondation qui s’annonce comme une nécessité absolue pour notre pays », a souligné l’ancien chef de la diplomatie malienne. Et Zeïni Moulaye d’espérer que le peuple tout entier répondra à cet appel afin que, dans un élan solidaire exceptionnel, « nous renversions radicalement l’image que le Mali offre aux Maliens et au reste du monde ».

Pour le président du Panel, le Mali est devenu le centre d’intérêts stratégiques multiples, divergents voire antagonistes qui n’ont souvent aucun rapport avec les préoccupations de notre pays.

« Aujourd’hui, nous croyons plus que jamais que l’heure a sonné pour une réflexion approfondie sur la refondation du Mali et un début de mise en œuvre des idées qui permettront de relever définitivement les multiples défis auxquels notre pays fait face », a déclaré Zeini Moulaye. Pour le diplomate, refonder le Mali aujourd’hui, c’est créer une nouvelle citoyenneté, rétablir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés et restaurer l’autorité de l’État.

Dans son discours d’installation, le président de la Transition a rappelé que les missions des organes de la Transition découlent des aspirations profondes de notre peuple, exprimées en termes d’exigences et tenant désormais lieu de boussole pour ceux qui ont la charge de diriger le pays aujourd’hui.

Pour le colonel Assimi Goïta, les maux qui minent notre État et notre société et qui ont conduit à la situation complexe actuelle ont besoin d’être traités avec des solutions endogènes et durables. C’est sur cette base, soutient-il, qu’il a été décidé de donner la parole au peuple qui, en premier ressort, doit déterminer son avenir et les voies et moyens pour y parvenir.

« C’est tout l’esprit et l’objectif des Assises proposées par le gouvernement dans son Plan d’action et validées par le Conseil national de Transition », a justifié le colonel Assimi Goita.
Selon lui, ces Assises vont permettre à toutes les couches et sensibilités de notre peuple de se prononcer sur la situation critique du pays et de décider des mesures à mettre en œuvre dans tous les secteurs de la vie nationale.

Le président Goïta dira qu’il s’agit de s’engager dans une œuvre de refondation de l’État pour organiser des élections crédibles et avoir des institutions dont la légitimité ne sera pas contestée et d’instaurer une gouvernance vertueuse.

Pour conduire une telle mission, dira-t-il, il faut des filles et fils de la nation dont le patriotisme, l’expertise et l’impartialité ne souffrent d’aucun doute. Le chef de l’État a estimé que les personnes qui ont été choisies pour siéger dans ce Panel répondent bien à ces critères. Il les a invités à prendre la pleine mesure de leur responsabilité.

« De votre clairvoyance et votre sagesse, les Maliens devront se parler pour procéder à un diagnostic sans complaisance de nos problèmes et faire des propositions de réformes nécessaires », a-t-il souligné. Avant d’ajouter que le peuple attend d’eux de créer les conditions d’un cadre de dialogue inclusif dans lequel, se retrouveraient l’ensemble des forces vives du pays.

Le colonel Assimi a souligné que le Mali a besoin qu’on l’entretienne comme une vieille mère qui a tout donné à ses enfants. Il a invité nos compatriotes à inscrire leurs actions dans cette dynamique patriotique pour faire du Mali Koura une réalité.

à noter que le Panel est composé de 19 hautes personnalités dont sept femmes parmi lesquelles des anciens ministres, des historiens, des avocats, des officiers supérieurs, des responsables religieux et de la société, etc. La cérémonie d’installation de ces illustres personnalités s’est déroulée en présence du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga et de plusieurs membres du gouvernement.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
Au cours d’une cérémonie solennelle hier dans la salle des Banquets du Palais de Koulouba, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a mis en mission les 19 personnalités qui auront la charge de conduire les consultations populaires   Il faut rappeler que ces hautes personnalités ont été nommées...