Les chefs spirituels du pays dénoncent l’inaction des forces étrangères qui ne parviennent pas à assurer la sécurité

La ministre des Armées, Florence Parly, a réaffirmé l’engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes dans la zone sahélienne. Elle était mardi à Bamako, troisième étape d’une tournée qui l’a conduite au Tchad, au Burkina Faso et au Mali.

« Le combat contre le terrorisme est un combat de longue haleine, a expliqué mardi à Bamako Florence Parly, au troisième jour de sa tournée sahélienne. Une guerre ne s’évalue pas à chacune des batailles qui est menée. » La ministre des Armées achevait au Mali une visite entamée au Tchad puis au Burkina Faso. Objectif : remobiliser ses partenaires dans une période difficile.

Vendredi dernier, cinquante soldats ont encore péri à Indelimane au nord du pays dans une attaque contre l’armée malienne revendiquée par l’Etat islamique au Grand Sahara.

Source l’opinion.fra

MaliwebPolitiqueSociété
Les chefs spirituels du pays dénoncent l’inaction des forces étrangères qui ne parviennent pas à assurer la sécurité La ministre des Armées, Florence Parly, a réaffirmé l’engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes dans la zone sahélienne. Elle était mardi...