La Cité administrative du Mali a servi de cadre, le mardi 8 octobre dernier, à la tenue du Conseil de cabinet. Cette cérémonie était placée sous la présidence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé. L’occasion a été idéale pour examiner l’avant-projet de loi d’orientation et de programmation de la justice.

 

Doter la justice malienne de moyens humains, matériels et financiers, tel est le défi que se donne le Gouvernement à travers cet avant-projet de loi d’orientation et de programmation de la justice soumis à l’examen le mardi dernier lors du Conseil de cabinet en présence des membres du gouvernement.

Pour un coût total estimé à 190 milliards de FCFA, le gouvernement malien entend, durant les quatre (4) prochaines années, combler certains déficits au sein de la justice malienne. De 2020 à 2024, cette loi d’orientation et de programmation de la justice prévoit la dotation de ce secteur en moyens humains, matériels et financiers afin de le permettre d’accomplir plus efficacement son travail en toute impartialité, comme le recommande les principes démocratiques.

Toutefois, il importe de comprendre que rien ne sert de prendre des décisions si c’est pour les laisser dormir au fond des tiroirs plus tard. Le domaine de la justice est un secteur assez important au sein d’une nation qui veut réellement prospérer tout en cultivant l’amour du prochain, la solidarité interindividuelle, l’égalité. L’impunité entraîne avec elle tous les maux connus et inconnus. C’est pourquoi il est essentiel de veiller à la dotation de ce secteur pour le permettre de mieux accomplir sa tâche.

Rappelons que ce Conseil de cabinet s’est tenu en présence de l’équipe gouvernementale ainsi que des experts de la justice, des droits de l’Homme et de l’administration.

F. TOGOLA

SourceLe Pays

MaliwebJusticePolitique
La Cité administrative du Mali a servi de cadre, le mardi 8 octobre dernier, à la tenue du Conseil de cabinet. Cette cérémonie était placée sous la présidence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé. L’occasion a été idéale pour examiner l’avant-projet de loi d’orientation et de programmation de la...