« J’attends d’eux qu’ils clarifient et formalisent leur demande à l’égard de la France et de la communauté internationale. Souhaitent-ils notre présence, ont-ils besoin de nous ? », a déclaré le président Emmanuel Macron à propos des présidents du G5 Sahel.

 

Ces derniers pourront s’expliquer le 16 décembre prochain lors de leur réunion à Pau. Qu’en est-il vraiment du sentiment anti-français dans la région du Sahel ? Eléments de réponse avec Baba Dakono, chercheur à l’Institut d’études de sécurité à Bamako, au Mali.

« Ce sentiment n’est pas généralisé dans la pays. Il est certes porté par des voix de plus en plus audibles, mais il n’est pas partagé par exemple par certains acteurs qui sont proches des théâtres de coopération.

RFI

MaliwebPolitique
« J'attends d'eux qu'ils clarifient et formalisent leur demande à l'égard de la France et de la communauté internationale. Souhaitent-ils notre présence, ont-ils besoin de nous ? », a déclaré le président Emmanuel Macron à propos des présidents du G5 Sahel.   Ces derniers pourront s'expliquer le 16 décembre prochain lors...