Le RDS soutient le référendum constitutionnel ! Pour un étranger qui débarque à Bamako, une telle annonce pourrait paraitre le « décision point » (pour parler américain), l’acte qui fait basculer tout. Quand on y ajoute le titre ronflant de professeur du « propriétaire »  du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité, l’affaire revêt sérieux et respectabilité aux yeux de quiconque ne connait que dalle l’échiquier politique malien.

Ibk

Je voudrais dire à tous les hôtes étrangers qui vivent parmi nous sans s’intéresser à la chose politique ou à ceux qui sont de passage dans notre beau pays que le RDS est moins que quantité négligeable dans notre vie politique ; c’est un parti lilliputien qui peut tenir son congrès dans une cabine téléphonique ou un kiosque de PMU. Sans aucun souci de promiscuité pour les « militants » !

C’est le « petit chef » d’un parti aussi insignifiant qui fait la leçon à une plateforme politique qui mobilise des centaines de milliers de Maliens,  les enjoignant de cesser « les enfantillages pour penser à sauver le pays ».

Il faut croire que le « fromage » que lui a donné IBK à travers la présidence du Conseil d’Administration de Somagep ou Somapep met tout en émoi les papilles gustatives du professeur qu’il a perdu tout sens de la retenue. Le RDS, combien de divisions devant la déferlante du camp du non ?

Mais depuis la contre-marche de 1991 en faveur de Moussa Traoré contre le mouvement démocratique, Younouss Hameye Dicko nous a habitués au pas de deux permanents. Passager clandestin dans le train de l’ère Alpha Oumar Konaré ; ses œillades appuyées n’ont pas eu grand succès auprès de ATT qui le confinera dans le respect distant.

Le coup d’Etat de mars 2012 fut donc pour lui une aubaine. On se souvient encore de ses vociférations au sein du MPP.

Aujourd’hui, l’herbe est plus verte chez le président IBK. Pirouette ou Girouette ? La rime est en tout cas assez riche pour saluer chez cet homme politique un art consommé de jouer la « mouche du coche ».

Tiefing  

MaliwebPolitique
Le RDS soutient le référendum constitutionnel ! Pour un étranger qui débarque à Bamako, une telle annonce pourrait paraitre le « décision point » (pour parler américain), l’acte qui fait basculer tout. Quand on y ajoute le titre ronflant de professeur du « propriétaire »  du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité, l’affaire...