Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement Amadou Koïta a animé, jeudi au Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA), le traditionnel point de presse du gouvernement au lendemain de chaque conseil de ministre. L’occasion était opportune le ministre Koita de  commenter les grandes décisions issues du Conseil des ministres du mercredi dernier.

En présence de nombreux journalistes, le ministre porte-parole du gouvernement a d’abord rappelé que le Conseil des ministres a adopté un projet de texte relatif à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’Armée de l’air. Selon Amadou Koïta, cette restructuration s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) et de réformes des forces armées en cours. «Elle permet à notre Armée de l’air d’être un modèle et capable de faire face aux nouveaux défis», a-t-il commenté.

En outre, Amadou Koïta a indiqué que la réunion hebdomadaire du gouvernement a approuvé un projet de texte portant création, organisation et modalités de fonctionnement de la Garde nationale. Le ministre Koïta expliquera que la Garde nationale est un élément essentiel du dispositif de défense opérationnelle de l’intégrité territoriale de notre pays et également de la sécurité publique. Il a ensuite ajouté que cette restauration s’inscrit aussi dans le cadre de la LOPM et de la Loi de programmation de la sécurité intérieure (LPSI). Selon lui, ce projet permettra à la Garde nationale de s’acquitter de sa mission avec succès et également de faire face aux nouveaux défis.

Le ministre Koïta a évoqué également l’adoption par le Conseil des ministres d’un projet de texte relatif à la création, à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique de la direction nationale des petites et moyennes entreprises (PME). Selon M. Koïta, les PME constituent la base du tissu économique de notre pays et jouent un rôle extrêmement important. Elles participent de façon massive à la création de richesse, d’emplois, surtout au développement local et régional. La création de la direction nationale des PME vise à permettre au secteur privé d’avoir une administration capable de stimuler ou de créer les conditions pour son essor a expliqué le ministre Koita.

Actualité oblige, le ministre porte –parole du gouvernement s’est réjoui de l’accord intervenu entre le gouvernement et l’UNTM, rappelant que dans la feuille de route adressée au Premier ministre, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a instruit au gouvernement de faire du dialogue social une priorité parmi les priorités afin de ramener la paix sociale.

«C’est dans ce cadre que, sous l’autorité du Premier ministre, cinq ministres ont participé aux négociations avec l’UNTM et la Commission de conciliation. Au terme de ces négociation sur les 12 points inscrits à l’ordre du jour, 11 ont fait l’objet d’accord entre le gouvernement et l’UNTM», s’est félicité le ministre Koïta qui a salué la levée du mot d’ordre de grève. Il a outre souligné que le président de la République a insisté et donné des instructions au gouvernement de respecter les clauses du procès -verbal de conciliation.

Seydou Diamoutene

Source: Le 22 Septembre

MaliwebMalijetmaliwebmaliweb netPolitique
Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement Amadou Koïta a animé, jeudi au Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA), le traditionnel point de presse du gouvernement au lendemain de chaque conseil de ministre. L’occasion était opportune le ministre Koita de  commenter...