Nommé le 7 juin 2021, à la tête de la Primature suite au contre coup d’Etat de mai 2021, ce mardi, Choguel Kokalla Maïga a passé ses 100 jours en tant chef du gouvernement. En 100 jours, quel bilan pourrions-nous dresser ?

 

Certes en 100 jours, il n’est pas facile de faire un bilan, mais depuis son arrivée à la Primature, Dr. Choguel Kokalla fait une course contre la montre en multipliant les rencontres et les visites tous azimuts en prenant langue avec toutes les couches socio-politiques, mais aussi avec ses anciens prédécesseurs.

Dès sa prise de fonction, il a pu calmer le front social qui était en ébullition en trouvant une entente avec l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), principale centrale syndicale, même si du côté des enseignants, il a péché. Après avoir calmé le front social, Choguel Maïga en espace de deux mois a présenté devant le Conseil national de Transition son  Plan d’Action de gouvernement qui s’articule autour de quatre axes déclinés en neuf objectifs un Plan qui a été approuvé haut la main par les membres du CNT.

Malgré la grève des enseignants et les boycottes des examens, le gouvernement a pu organiser les examens de fin d’année sur toute l’entendue du territoire. Ces derniers jours on assiste à l’amorcement de la lutte contre l’impunité avec les mandats de dépôts sur tous ceux qui sont impliqués dans des détournements, la gabegie financière mais aussi les tueries de l’année dernière.

Sa rencontre avec la classe politique pour se mettre sur l’essentiel a été une cage de bonne foi de prendre langue avec tout le monde car le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga sait tous les hommes, presque, peuvent vaincre l’adversité. Mais si vous voulez apprécier le caractère d’un homme, jauger sa personnalité, en lui donnant le pouvoir et que  dans la vie des hommes et des nations, il arrive à un moment où même les rancœurs les plus tenaces, à défaut de s’éteindre, doivent se taire, pour laisser place à ce qui reste pour toujours. Á ce qui doit rester à jamais  l’essentiel. Aujourd’hui tout le monde est unanime que l’essentiel : c’est sauver le Mali.

Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt, il ne faut pas qu’il perde de vue. Sa principale mission est l’organisation des élections générales aux dates indiquées. Mais malheureusement, le Premier ministre est en train de s’aventurer sur un terrain glissant qui est la prorogation de la durée de la Transition qui, certainement ne sera pas sans conséquence.

Ousmane Mahamane 

Source : Mali Tribune

MaliwebPolitique
Nommé le 7 juin 2021, à la tête de la Primature suite au contre coup d’Etat de mai 2021, ce mardi, Choguel Kokalla Maïga a passé ses 100 jours en tant chef du gouvernement. En 100 jours, quel bilan pourrions-nous dresser ?   Certes en 100 jours, il n’est pas facile de...