La quatrième session ordinaire du conseil d’administration du Centre de formation et de perfectionnement en statistique (CFP-STAT) s’est tenue, lundi dernier à l’hôtel Bouna, sur le thème : «Une formation de qualité pour les techniques de statistique est gage d’un système statistique national performant».

La cérémonie était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Seydou Moussa Traoré, en présence des administrateurs. Dans son allocution, le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population a souligné que l’évènement s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur de la statistique (SDS), deuxième génération, qui s’est fixé comme objectif opérationnel de doter le système statistique national en ressources humaines de qualité. Il vise aussi à améliorer la qualité et le développement de la production statistique. Selon Seydou Moussa Traoré, le CFP-STAT est la manifestation d’une volonté affirmée du président de la République et du gouvernement de doter ce système de statisticiens qualifiés capables de produire des données répondant aux standards internationaux.
Par ailleurs, M. Traoré a indiqué que dans le domaine de la formation initiale, les premières promotions sont sorties au mois de février dernier. A cet effet, le CFP-STAT cadre des agents formés aux techniques statistiques actuelles qui contribueront à apprécier la qualité de la production statistique dans les services d’accueil. A ce titre, il a évoqué que la deuxième promotion des techniciens supérieurs de la statistique vient d’achever le stage de fin d’études. Celle-ci compte 4 professionnels qui regagneront dans les prochains jours leurs services d’origine.
Le secrétaire général du ministère de l’Aménagement du Territoire et de la Population a aussi rappelé que  la troisième session, tenue le 8 février dernier, a adopté un certain nombre de documents importants, notamment le programme d’activités assorti d’un budget prévisionnel.
Le retard accusé dans la mise en œuvre du projet du Système statistique national du Mali a amené la Banque mondiale à réviser le programme de travail annuel en supprimant certaines activités dont trois initialement programmées par le CFP-STAT. C’est en cela qu’il est opportun d’actualiser le programme d’activités du Centre en intégrant cette nouvelle évolution, a-t-il précisé. Enfin, Seydou Moussa Traoré a mis l’accent sur le renforcement des capacités des ressources humaines de notre appareil statistique pour consolider les acquis et corriger les insuffisances constatées, avant de remercier les partenaires techniques et financiers du système, notamment la Banque mondiale.
F. C

 

Source: Essor

MaliwebPolitique
La quatrième session ordinaire du conseil d’administration du Centre de formation et de perfectionnement en statistique (CFP-STAT) s’est tenue, lundi dernier à l’hôtel Bouna, sur le thème : «Une formation de qualité pour les techniques de statistique est gage d’un système statistique national performant». La cérémonie était présidée par le secrétaire...