Dans un entretien accordé à nos confrères de Joliba TV, le président du Mouvement Espoir Mali kura, Cheick Oumar SISSOKO, n’a pas fait de cadeau au Premier ministre Choguel Kokala MAIGA. Il reproche à son frère de lutte au sein du M5-RFP d’adopter un comportement de dénigrement et de contre vérité. Cheick Oumar Sissoko a invité Choguel à se mette avec ceux-là avec lesquels il s’est battu pour faire partir IBK. Pour lui, la situation n’est pas différente de la situation sous IBK.

 

Cependant, croit-il que les assises nationales vont être une plateforme pour permettre au Premier ministre d’avoir les éléments constitutifs de rassemblement, d’une meilleure vision et d’un bon départ. Cette sortie de Cheick qui tacle son compagnon de lutte a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Selon les analyses de certains internautes, le partage du gâteau n’a pas été fait convenablement. Certains réclament le départ de Choguel de la Primature alors que d’autres dénoncent le comportement des leaders du M5 accusés de vouloir prendre le pouvoir en otage. ‘’À entendre Cheick Oumar, c’est le M5 qui doit diriger le Mali, ce qui est aberrant. Ce n’est pas parce que le M5 a désigné le Premier ministre qu’il doit se laisser téléguider par chaque membre du M5… », fustige un internaute. C’est le sujet de votre Facebookan du jour !

Moussa Sidibé : Il ne démissionnera pas, laissé nous avancer

Bakele Traore : parmi vous les politiciens maliens, experts en critique, qui peut faire mieux que Choguel ?

Modibo Samake : Ce que je vois, c’est que ce Monsieur est en train de perdre ses facultés. Lui et tous ceux qui s’acharnent contre Choguel sont animés d’égoïsme et de haine envers ce Monsieur qui est en train de montrer ses preuves de patriote convaincu et convainquant.

Allaoui Angatahi : bonjour, M. Choguel à bien fait son travail. Arrêtez de prendre l’exemple sur la France parce qu’elle aussi prend de l’exemple ailleurs.

Chieck Aboubacar Dougoune : le PM ne démissionnera pas. Choguel ne travaille plus pour le M5, mais plutôt pour le Mali.

Antoinette Somboro : si tu aimes vraiment le Mali, apporte la solution au lieu de critiquer.

Yaya Traore : Antoinette Somboro, vraiment je ne comprends pas s’il s’agit d’être solidaire on ne peut pas. Vive la transition, vive le Premier Ministre ; vive le patriote Président A. GOITA.

Abdramane Maiga : toi Sissoko tu es de Kayes, même les étrangers ont construit à Kayes alors que tu n’as même pas une brique chez toi et tu loges à l’hôtel à Kayes. Tu cherches à avoir une place. Choguel Maiga a tout fait chez lui.

Oumarou Le Targui : Abdramane Maiga, attention mon frère si c’est Tabango, Choguel n’a rien fait ! Mais quand il était à l’AMRTP, il a embauché beaucoup de gens de la commune de Bara.

Sery Dit Babou Diarra : tous les problèmes du Mali, c’est Bamako, vous ne faites que des critiques. Un gouvernement de 5 mois s’il arrive à faire bouger les choses le plus vite que possible comme vous le souhaitez, ça serait un miracle. Il est temps d’accompagner ce gouvernement pour qu’on puisse aller de l’avant. Parler, parler rien ne change ‘’fougoto’’.

Moussa Sangare : ce Monsieur a perdu sa crédibilité depuis le jour qu’il a avancé des accusations sur l’imam sans preuve. Il veut sa part de gâteau.

Malko Dia : Moussa Sangare, c’est juste une question de part du gâteau. Il veut qu’on sache qu’il ne refusera pas un poste ministériel.

Faguimba Doumbia : Cheikh Oumar, tu fais honte à la classe politique.

Aligui Yattara : haaa oui c’est ça le M5-RFP, soutenir au bon moment et dire la vérité quand il le faut sans abandonner.

Sanainde Yalcouyé : les jours de Choguel kokala Maiga à la primature sont comptés. Désormais conjuguez Choguel au passé.

Sanainde Yalcouyé : Wade Maiga, attendez et vous allez voir comment il va partir. Si vous voulez pleurez à chaudes larmes, il va partir.

Coulibaly Pierre : Sanainde Yalcouyé, j’espère que tu comprends que cette lutte n’est pas une question de personne, mais plutôt la libération du Mali du néocolonialisme. Parmi ces hommes politiques, y compris Cheik Oumar Sissoko, qui peut faire mieux que Choguel ?

Sanainde Yalcouyé : Coulibaly Pierre ne vous fatiguez pas, Choguel va partir et ça sera très bientôt.

Fousseyni Traore : c’est une déception de voir Sissoko sortir contre Choguel. Il fait partie des groupes des diviseurs qui sont en train de se constituer.

Amadou Kone : il n y a pas mieux que Choguel. La chute de Choguel est synonyme de la chute du Mali jusque-là il n’a rien fait de mal, bien au contraire.

Malko Dia : Amadou Kone ce dont Choguel est capable de faire, je ne vois pas un autre politicien capable de le faire. Qu’il arrive à faire sortir ou pas le Mali du trou, ce qui est sûr c’est que c’est un patriote. Cheick Oumar doit se comporter comme AOK, se taire. Son avenir est derrière lui. Laissons la jeunesse s’affirmer.

Alass Bèrè : le premier ministre à user de tous les discours pour être là où il est aujourd’hui et use de toutes les manigances pour y demeurer aussi longtemps que possible. Le premier ministre, c’est malheureux de le dire, ne se soucie pas du Mali. C’est un vrai stratège comme l’a souligné Djim, mais pas dans le sens de l’avenir du pays, mais plutôt du sien. Il n’a pas vocation à servir ce pays, car il est de si mauvaise foi qu’il n’a pas honte de dire une chose et son contraire.
Aujourd’hui, nous avons des problèmes sérieux, notre État n’a autorité que sur les villes, nos villages sont occupés, nous nous faisons entourés par le terrorisme et l’État s’est déjà fait substitué dans plusieurs zones du territoire.
Pendant ce temps, le Premier ministre continue à tenir des discours aux allures de campagne comme si il était candidat à sa propre réélection, son brouhaha lui sert à camoufler son incompétence.
Depuis qu’il est venu, il ne va inaugurer que des œuvres qui étaient entamés par le régime précédent en se tapant la poitrine comme s’il en était l’initiateur.
Il ne manque aucune occasion pour tenir des discours politiques, à commencer au stade, lors du Maouloud, jusqu’aux églises.
C’est le drame de la transition, le fait de s’occuper de la politique et non du pays. En vérité, il doit être dit ici qu’un report des élections n’est qu’une preuve de l’incompétence de l’État à apporter la sécurité.
Tout ça pour vous dire que vue la situation, vue les enjeux et vue le comportement du Monsieur, il est très difficile de le définir sans franchir les limites du langage; chose à laquelle je ne souhaiterais pas m’adonner.

Boubacar Mariko : les intellectuels maliens m’étonnent et ne cessent de me surprendre tous les jours que Dieu fait. Pourquoi en vouloir à quelqu’un qui fait déjà beaucoup. Qui d’entre nous est sans défaut si les défauts sont des contradictions internes qui permettent d’exister.
Vraiment qu’on laisse ce pays s’en sortir de la crise. Que nous l’aimons ou que nous ne l’aimons pas, ça n’a aucune importance, pourvu que le Mali avance.
Que Dieu bénisse le Mali !

Malko Dia : Boubacar Mariko, au fond on a l’impression que le partage du gâteau ne s’est pas fait convenablement. A entendre Cheick Oumar, c’est le M5 qui doit diriger le Mali, ce qui est aberrant. Derrière tout, c’est peut-être le refus de prendre un appel. Ce qui s’annonce pour le Mali n’est pas bien du tout. Parce que le M5 a désigné le Premier ministre en la personne du Dr Choguel qu’il doit se laisser téléguider par chaque membre du M5. Stephen kechy l’a dit une fois au Mali au sujet des supporteurs maliens. Chacun des supporteurs maliens se comporte comme un entraîneur. De ce fait, chaque membre du M5 veut agir comme un PM. C’est Kaou Djim qui va se réjouir au moins d’ici le 3 décembre.

Mariam Sidibe : Boubacar Mariko, nous le peuple et surtout la jeunesse devra se lever pour défendre notre avenir, car ces vieux et vieilles ne nous aiment pas.

Mamary Kouma : Diawoye, je vous invite à lire les commentaires, cela va vous permettre de ne plus inviter les maudits crocodiles à insulter les leaders dignes.

Demba Kasse : M. Sissoko, je t’aime beaucoup, mais de grâce laisse mon Premier ministre en paix.

Adama Chaleur Mariko : on te comprend, depuis longtemps, tu veux devenir Premier ministre. Vive la Transition, que Dieu bénisse le Mali !

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Dans un entretien accordé à nos confrères de Joliba TV, le président du Mouvement Espoir Mali kura, Cheick Oumar SISSOKO, n’a pas fait de cadeau au Premier ministre Choguel Kokala MAIGA. Il reproche à son frère de lutte au sein du M5-RFP d’adopter un comportement de dénigrement et de...