Suite au retard de la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT), Cheick Oumar Sissoko, Coordinateur du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK), interrogé sur le sujet par les médias nationaux donne ses expressions et estime que le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) doivent se concerter pour mettre en place un Conseil National de la Transition fort et apaisé.

En effet, la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT), suscite aujourd’hui, d’énormes interrogations. Cet organe de transition qui joue un rôle crucial pour la réussite de la transition annoncé pour très prochainement, demeure toujours dans l’impasse.

Ainsi, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le président de l’EMK indique que: «seul le nouveau gouvernement est habilité d’avancer des raisons à ce retard , mais, pour un Conseil National de la Transition (CNT) apaisé et fort, il faut que le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) se donnent la main et se concertent pour sa mise en place».

Selon le président du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK) aujourd’hui, pour mettre en place le conseil national de la Transition, il serait indispensable de concerter le président de la Transition et son équipe car, c’est eux, qui ont la main mise sur la situation actuelle du pays.

Avant d’ajouter que «le Conseil National de la Transition est inscrit dans la Charte de la Transition qui va jouer le rôle de l’Assemblée Nationale, tous les autres piliers ont été mis en place sauf, le CNT pendant que sa mise en place est obligatoire».

Pour lui, dans la Charte de la Transition, le rôle du M5-RFP est défini et la mise en place de cet organe de la Transition est obligatoire car, il joue un rôle crucial dans la gestion de la Transition. Et doit être mis en place par le Comité National pour le Salut du Peuple avant la disparition de ce dernier. «  Nous avons fait plusieurs rencontres avec le CNSP et nous devons encore nous concerter pour en parler. Nous avons appris que la nouvelle équipe a déjà commencé le travail mais, nous ne sommes pas pour le moment informés de la situation », dit-il.

Il a aussi fait savoir que, le Conseil National de la Transition (CNT) est plus important car, il veillera sur toutes les actions entreprises par le nouveau gouvernement de la Transition dirigé par Moctar Ouane , sans violer la Constitution du Mali et la Charte de la Transition.

Parlant du choix de cent-vingt-et-une (121) personnes pour le Conseil National de la Transition, M. Sissoko (…)

Par Abdoul Karim SANOGO

NOUVEL HORIZON

MaliwebmaliwebPolitique
Suite au retard de la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT), Cheick Oumar Sissoko, Coordinateur du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK), interrogé sur le sujet par les médias nationaux donne ses expressions et estime que le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et...