Dans une interview exclusive qu’il a bien voulu nous accorder, Monsieur Mama Diawara aborde les questions relatives à la campagne d’intoxication rondement menée contre le candidat Soumaïla Cissé. En toute vérité, il se pronone en vrai connaisseur de l’homme et de sa famille politique.SOUMAILA CISSE CANDIDAT PRESIDENTIELLE 2013 URD SECOND TOUR

Le Zénith Balé : Que pensez-vous des consignes de vote dans les mosquées en faveur du candidat Ibk ?

Mama Diawara : A mon avis il est très dangereux d’impliquer la religion dans la vie politique pour plusieurs raisons:

– Le Mali est un pays laïc avec des musulmans, des chrétiens, des animistes ;

– Cette situation peut amener certains musulmans à la radicalisation, voire à créer un conflit religieux;

– C’est un moyen de faire basculer le peuple dans l’obscurantisme en se basant sur la croyance et non la réflexion.

Le Zénith Balé : Qu’est-ce qui explique le score réalisé par Ibk à Bamako ?

Mama Diawara : C’est un score biaisé avec l’influence de l’Administration, de la hiérarchie militaire et de certains islamistes. En plus, il y a probablement la fraude d’un grand niveau.

Le Zénith Balé : On dit que Soumaïla Cissé est un Sonrhaï entouré par cette ethnie. Qu’en dites-vous ?

Mama Diawara : C’est un message d’intox et purement politique. Le parti URD comprend toutes les ethnies dont Coulibaly, Sanogo, Dembélé, Traoré, Diarra… Pour preuve le Directeur de Campagne est un Coulibaly et mieux dans le Bureau Exécutif National de l’URD il n’y a que trois sonrhaïs. Ensuite parmi les ministres de l’Urd, de sa naissance à aujourd’hui, il y a eu un seul sonrhaï en l’occurrence Oumar Ibrahim Touré, qui a quitté pour créer son parti. Enfin, les Bamakois savent qu’aucun Secrétaire général de la Commune I à la Commune VI n’est sonrhaï. Ils sont respectvement Aziz Dicko, Lassana Koné, Founé Dembélé, Samuel Diarra, Soungalo Traoré, Salikou Sanogo.

Il existe plus de sonrhaï dans l’équipe de campagne de IBK et son directeur de campagne est un sonrhaï. Sa femme est également sonrhaï.

D’autre part, les sonrhaïs sont des Maliens comme les autres. Le fait est que plusieurs ethnies se reconnaissent en Cissé, un nom maraboutique. Pour la petite histoire, le grand père de Soumaïla Cissé est parti à la Mecque à pied. Lui-même est parti à la Mecque.

Il faut éviter d’ethniciser la politique et détourner les Maliens de leur aspiration essentielle qui est le développement du pays à travers un vrai programme de société. Malheureusement, IBK n’en a pas comme Soumaila CISSE.

Le Zénith Balé : Quel appel avez-vous à lancer aux électeurs ?

Mama Diawara : Je demande aux électeurs de voter pour Soumaila CISSE qui est l’homme capable de sortir le Mali de cette crise. C’est un économiste compétent, expérimenté qui a fait ses preuves.

Les alliances contre nature autour de IBK constituent un grand danger pour le pays avec ces opportunistes politiciens qui ne pensent qu’à eux-mêmes et non à l’intérêt du pays.

IBK est aujourd’hui entouré de gens qui trainent des ardoises et sont connus du commun des mortels.

Propos recueillis par

Boubacar DABO

FADILAMali actuPolitiquesoumaila cisse
Dans une interview exclusive qu’il a bien voulu nous accorder, Monsieur Mama Diawara aborde les questions relatives à la campagne d’intoxication rondement menée contre le candidat Soumaïla Cissé. En toute vérité, il se pronone en vrai connaisseur de l’homme et de sa famille politique. Le Zénith Balé : Que pensez-vous...