A quelques encablures de la fin de son mandat, le Président de la République et son gouvernement bénéficient du soutien des jeunes de la Commune I du District de Bamako. En l’occurrence le CSAG dont le lancement officiel était l’objet d’une cérémonie au Centre Multifonctionnel de Doumazana en Commune I. Devant un poignet d’hommes, le président du CSAG et ses collègues sous le parrainage de Paul TRAORE se montrent fiers des réalisations du Président IBK et de son gouvernement.

abdoulaye idrissa maiga premier ministre pm conference

Depuis l’élection du Chef suprême des armées à la magistrature suprême, nombreux sont les Malien qui se plaignent de leurs conditions de vie. L’opposition en a fait l’objet de deux marches. Des députés de la majorité ont claqué la porte. Le bas peuple bourdonne tout bas.

Cependant, le CSAG pense tout autrement. Il affirme son soutien à l’action gouvernementale. La philosophie de ce comité est de soutenir le gouvernement pour qu’il puisse mieux nous servir.

De ce fait, le CSAG vise à informer l’opinion nationale et internationale sur l’action gouvernementale ; sensibiliser toutes les couches sociales sur le programme gouvernemental ; rassembler les fils et les filles de la Nation autour de la République ; aider les autorités à nous servir ; apporter sa pierre à l’édifice national ; poser des actes citoyens ; consolider les acquis économiques ; faire des propositions de solutions en vue d’améliorer les conditions de vie des populations.

Par ailleurs, le comité se base sur des résultats de l’équipe présidentielle pour démontrer que celle-ci est soutenable.

En effet, sur le plan politique d’abord, le CSAG souligne le rétablissement durable de la paix et de la souveraineté avec la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger signé à Bamako les 15 mai et 20 juin 2015.

L’organisation des élections législatives de 2013 et municipales de 2016 sur toute l’étendue du territoire. L’installation des autorités intérimaires. L’organisation de la Conférence d’Entente Nationale.

Ensuite sur le plan sécuritaire, le comité note la réforme de l’outil de défense avec l’adoption de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire portant sur un montant de 1.230 milliards de FCFA entièrement financé par le budget national sur une période de cinq ans. Achats d’avions de combat et de transports de troupes et de véhicules blindés pour l’armée.

Puis sur le plan d’emploi, le CSAG retient la création de 116.388 emplois formels sur 200.000 promis. De plus s’y ajoutent de nombreuses réalisations ou projets en cours en matière d’infrastructure routière.

Toutefois, malgré son soutien sans faille au gouvernement, le comité fait des propositions à celui-ci en vue d’améliorer la qualité de service des serviteurs du peuple. Ses actions sont :

Trouver une solution rapide à la fronde sociale dans les secteurs clés tels que la Santé (NDLR : Santé réglée) et l’Education ; l’emploi des jeunes avec l’amélioration des actions en cours en vue d’atteindre les 200.000 emplois promis ; la mise en œuvre rapide des recommandations issues de la Conférence d’Entente Nationale ; améliorer les conditions de vie des citoyen.

En parallèle, le président du CSAG, Makan Diarra, a expliqué dans son discours pourquoi soutenir le gouvernement. “Les gouvernants sont choisis parmi le peuple, ils sont les élus du peuple et le peuple doit se battre pour son propre choix”, explique-t-il. De plus, il soutient que cette raison est à l’origine de la création de ce comité. Makan Diarra se sert de l’occasion pour lancer le message du CSAG au gouvernement. Le CSAG appelle le gouvernement à relancer l’économie à travers l’augmentation du pouvoir d’achat des citoyens. Il l’invite encore une fois à entreprendre des réformes économiques et institutionnelles visant à renforcer la décentralisation et le transfert effectif des ressources aux collectivités territoriales.

De surcroit, pour réaliser ses ambitions, le CSAG procèdera à mettre en place des clubs de soutien à l’action gouvernementale à Bamako et à l’intérieur du pays.

Yacouba TRAORE

Par Zénith Balé

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
A quelques encablures de la fin de son mandat, le Président de la République et son gouvernement bénéficient du soutien des jeunes de la Commune I du District de Bamako. En l’occurrence le CSAG dont le lancement officiel était l’objet d’une cérémonie au Centre Multifonctionnel de Doumazana en Commune...